Navigation

Martina Hingis dans le carré d'as

Martina Hingis va maintenant devoir confirmer sa forme en demi-finale. Keystone

Sans souci, la Saint-Galloise. s'est qualifiée pour les demi-finales des Internationaux d'Australie. Les choses sérieuses vont enfin commencer.

Ce contenu a été publié le 22 janvier 2002 - 09:18

Adriana Serra Zanetti ne s'est pas contentée de jouer à la sparring-partner. Tenant mieux que prévu l'échange du fond de court et résistant, lors de longs rallyes, à Martina Hingis.

L'Italienne a fait mieux que se défendre, luttant avant de perdre son service (lors de la 8e balle de break, à 3-1 dans le 1er set). Mais elle ne possédait pas, c'est un fait, les armes nécessaires pour réellement inquiéter la numéro 4 mondiale qui s'est logiquement imposée 6-2 6-3 sur le Rod Laver Arena.

Après une première manche bouclée en 38 minutes, la favorite a d'emblée pris le service d'Adriana Serra Zanetti lors de la seconde. La joueuse de Modena, 83e mondiale et seule non-tête de série à ce stade de la compétition, allait rendre les armes. La partie a duré 73 minutes. Pas trop longue, mais une bonne demi-heure au-dessus de la moyenne habituelle de Martina Hingis depuis le début de la quinzaine.

«Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, soulignait la St-Gallloise. Mon adversaire avait réalisé un excellent tournoi et elle a confirmé aujourd'hui sa rapidité, elle a bien joué avec les lignes.»

Place aux choses sérieuses

Les amuse-gueule sont désormais terminés pour Martina Hingis sur les courts australiens. Qui ne nie pas avoir eu un tirage très facile jusqu'à présent. «Mais je ne m'en plains pas, confirme-t-elle. L'an passé, j'avais dû beaucoup plus lutter pour atteindre les demi-finales.» Avant de s'écrouler en finale contre Jennifer Capriati.

Jeudi, face à Venus Williams ou Monica Seles, la Suissesse aura enfin une idée plus conforme de l'état réel de sa forme. Mais la confiance règne. «Je me sens vraiment très bien, confiait-elle au sortir de son dernier succès. Je me suis améliorée ces dernières semaines et je peux affirmer que j'ai atteint un niveau que je n'avais encore jamais obtenu par le passé.»

Il ne manque plus que la confirmation dans une demi-finale qui s'annonce explosive pour savoir si Martina Hingis a réellement retrouvé toute la magie qui était la sienne.

Jonathan Hirsch

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?