Navigation

Marie-José Burki: des animaux et des hommes

Marie José Burki, auteur de vidéos, de films et d'installations, a reçu le Prix d'art contemporain de la Banque cantonale de Genève. Une exposition lui est consacrée.

Ce contenu a été publié le 17 décembre 2000 - 09:24


L'animal, pour la vidéaste Marie José Burki, est le révélateur des tensions qui résident en l'homme. Vénéré et mangé, applaudi, lorsqu'il mime le comportement humain, et moqué, l'animal reflète les aspirations les plus hautes, et les instincts les plus bas.

Dans l'exposition qu'elle a montée au Musée d'art et d'histoire de Genève, à l'occasion du Prix d'art contemporain de la Banque cantonale de Genève qui lui a été décerné, Marie José Burki convoque donc l'animal, par le texte, inscrit en lettres lumineuses, et par l'image, stable ou mouvante.

Depuis ses débuts - dans les années quatre-vingt - l'artiste, née à Bienne et formée à l'ESAV à Genève, dissocie le texte et l'image, manière d'interpeller le visiteur de manière plus percutante qu'harmonieuse. Son travail n'en reste pas moins direct et lisible, ironique et poétique tout à la fois.

Fondé en 1984, offert chaque année, le Prix de la BCG a été attribué antérieurement à des artistes suisses ou actifs en Suisse, tels que Mario Merz, John M Armleder ou Pipilotti Rist.

Sous le titre de «Mais que pouvait bien raconter saint François aux oiseaux?», Marie José Burki interroge la relation entre l'homme et les autres espèces; un film diffusé dans le cadre de cette exposition montre des mains, en gros plan, dépecer poulets ou crustacés, ou tenir une cigarette; de cet accessoire obligé de la fin d'un repas convivial s'échappent d'immatérielles volutes.

Laurence Chauvy

A voir au Musée d'art et d'histoire de Genève (rue Charles-Galland 2, tél. 022/ 418 26 00) jusqu'au 18 février.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?