Navigation

Médicament contre le sida: le Brésil défie Roche

Le nelfinavir est utilisé actuellement par 22 000 Brésiliens séropositifs qui participent à des programmes de traitement soutenus par l'Etat. Keystone Archive

Le Brésil n'a pas réussi à s'entendre avec Roche sur la baisse du prix d'un médicament contre le sida - le nelfinavir - fabriqué par le géant pharmaceutique suisse. Conséquence: Brasilia a annoncé qu'elle allait produire un générique du médicament.

Ce contenu a été publié le 23 août 2001 - 12:20

Roche a proposé de réduire le prix du nelfinavir de 13%, mais le Brésil a rejeté cette offre et négocié depuis. Le géant pharmaceutique s'est déclaré surpris par la décision de Brasilia - première infraction mondiale au droit des brevets portant sur un médicament anti-sida.

Selon la loi brésilienne, le gouvernement peut accorder une licence en vue de la fabrication d'un médicament dont le brevet est déposé. Il doit pour cela justifier d'une «urgence nationale».

Le nelfinavir est utilisé actuellement par 22 000 Brésiliens séropositifs qui participent à des programmes de traitement soutenus par l'Etat.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?