Navigation

Lugano a sombré corps et âme au Hallenstadion

Les supporters des Lions savent désormais que tout est possible. Keystone

Les hockeyeurs du ZSC Lions ont égalisé 3-3 dans la série, en écrasant littéralement Lugano jeudi soir par 5 buts à 1. Pour la première fois, le champion de Suisse sera donc désigné au terme d'un 7e match. Une rencontre de tous les dangers, samedi, à la Resega.

Ce contenu a été publié le 06 avril 2001 - 10:13

Le feu d'artifice promet une belle bataille des tranchées, où presque tous les coups seront permis.

Larry Huras, coach zurichois, l'avait prédit, et Jim Koleff, son homologue tessinois, redouté: «un 7e match n'obéira à aucune règle classique, même pas à l'avantage d'évoluer à domicile.»

Atout pour les ZSC Lions: ils ont le vent en poupe. Espoir pour Lugano: difficile de couler encore plus bas que le niveau atteint lors des deux dernières prestations, après avoir largement galvaudé deux balles de match.

Lors de ce 6e round, les Zurichois ont pris la direction des opérations dès les premiers instants, sans jamais desserrer l'étreinte pour facilement mener 5-0.

Le duo composé de Michel Zeiter et Morgan Samuelsson fut de tous les bons coups. Le Suédois s'offrant même le luxe de marquer le 3e but, après avoir préparé le second pour Zeiter.

Le portier Ari Sulander a été contraint au chômage. Ce qui ne fut pas le cas de Cristobal Huet qui fut d'ailleurs remplacé durant le 3e tiers.

«C'est clair que nous avons pris l'ascendant psychologique dans la série, relevait le centre-avant Michel Zeiter. Mais c'est encore du 50-50.» Ce qui est déjà appréciable, quand on pense qu'il y a une semaine seulement, les Lions zurichois étaient au bord du gouffre.

Abattus, les Tessinois ont maintenant quelques heures pour trouver la solution, pour trouver le moyen de contrer le dispositif physique et technique des champions suisses, qui pourraient finalement bien le rester.

Les points d'interrogation sont encore nombreux, tant plusieurs joueurs (Bozon, Tschumi, Voisard) risquent de rejoindre la longue liste des suspendus, après avoir perdu la maîtrise de leurs nerfs.

Le contexte s'annonce électrique. Les dirigeants de Lugano ont annoncé qu'ils ne toléreraient, une fois encore, aucun supporter des ZSC Lions dans leur enceinte, par crainte de hooliganisme. Une décision extrême, contestée avec véhémence par Simon Schenk, le manager zurichois, et plusieurs représentants de la ligue.

Le HC Lugano et sa police sont-ils vraiment dans l'incapacité de contrôler quelques voyous qui ne font de surcroît pas partie des fans de hockey?

Jonathan Hirsch, Zurich

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?