Navigation

Lucerne, ville distraite

Une ville qui perd ses oeuvres d'art sans même s'en rendre compte. swissinfo.ch

La ville de Lucerne a découvert qu'il lui manquait 23 oeuvres d'art, dont un dessin au fusain de Ferdinand Hodler d'une valeur estimée à 100 000 francs. Elle a lancé un avis de recherche international.

Ce contenu a été publié le 19 février 2001 - 16:58

C'est par hasard que le responsable de la culture et des musées de Lucerne, Ueli Habegger, s'est rendu compte de la disparition des tableaux, a-t-il expliqué lundi. Il est tombé sur des reçus documentant leur prêt à la société d'art lucernoise au début des années 1930 et dans les années 1960, qui attestent donc leur existence.

Seulement les oeuvres d'art restent introuvables, a indiqué M. Habegger, confirmant une information parue lundi dans le quotidien lucernois «Neue LZ». Il n'exclut pas que d'autres tableaux aient disparus tout aussi mystérieusement. «Nous avons commencé à établir l'inventaire des avoirs de la ville et de la société d'art»,a-t-il précisé.

Parmi les oeuvres qui manquent déjà à l'appel figurent le dessin au fuseau «Schnitter Tod» de Ferdinand Hodler, réalisé en 1902, deux tableaux du peintre lucernois Joseph Reinhard (fin du 18e siècle) représentant une danse macabre ainsi que vingt aquarelles du Lucernois Jakob Schwegler datant de 1826.

Pour empêcher la vente illicite des oeuvres de Hodler et de Reinhard, un avis de recherche international a été passé auprès du «Conseil international des musées». Cette organisation est spécialisée dans la recherche d'oeuvres et d'objets d'art volés ou disparus.

M. Habegger craint toutefois le pire. Il est tout à fait possible que les deux tableaux de Joseph Reinhard aient terminé leur périple à la poubelle parce qu'on ignorait leur valeur, a-t-il confié à la «Neue LZ»...

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?