Navigation

Les Suisses refuseraient les taxes énergétiques

C'est l'avenir du solaire en Suisse qui était en jeu ce dimanche. Keystone

L´initiative solaire serait nettement rejetée, avec 69 pour cent de non, selon les projections de l´Institut de recherche GfS. Quant au contre-projet du Parlement et au projet de taxe incitative, ils seraient eux aussi refusés.

Ce contenu a été publié le 24 septembre 2000 - 15:14

Toujours selon les projections de l'Institut de recherche GfS, effectuées pour le compte de SRG SSR idée suisse, le contre-projet à l'initiative solaire serait rejeté à une majorité de 54 pour cent de non. Rejet également de la taxe incitative en faveur de l'environnement, avec 55 pour cent de non.

L'initiative solaire proposait une taxe de 0,5 centime par kWh sur les énergies non renouvelables en vue d'encourager prioritairement l'énergie solaire. Elle n'a pas convaincu la majorité du Parlement, qui a préféré soumettre au peuple un contre-projet constitutionnel, qui prévoit une promotion plus diversifiée des énergies renouvelables avec une taxe plus modeste de 0,3 centime par kWh.

Le troisième objet énergétique présenté au peuple devait servir de base constitutionnelle pour une réforme fiscale écologique. Il prévoyait l'introduction d'une taxe incitative de 2 centimes par kWh au maximum, qui aurait été redistribuée aux citoyens par le biais de l'AVS.

swissinfo

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?