Navigation

Les opposants au WEF dans la rue

Les rapports entre la police et les manifestants anti-Wef sont restés majoritairement courtois. Keystone

Après les manifestations des jours précédents, les altermondialistes ont réaffirmé samedi leur opposition au Forum de Davos.

Ce contenu a été publié le 29 janvier 2005 - 17:24

Une centaine de personnes ont pris part à un cortège à Davos. Elles étaient près de 500 à Bâle.

C’est sous la forme d’un cortège carnavalesque contre le WEF qu’une centaine de jeunes ont manifesté samedi dans les rues de Davos.

La manifestation, autorisée par la police, s'est déroulée sans heurts ou incidents notables.

Davos «Kingdom of fear»

La manifestation, placée sous le slogan «Davos: Kingdom of fear» (Davos, le royaume de la peur) a été ouverte par des tambours.

De la Place de la Poste par la gare, le cortège a gagné la Place des Arcades avec des groupes déguisés en monstrueux policiers ou portant des masques représentant le fondateur du WEF Klaus Schwab.

Deux jeunes gens, torse nu par une température de -10 degrés, ont dansé à travers les rues, singeant le sauvage «Wildimannli» figurant sur les armoiries de la commune de Davos. Par ailleurs, du théâtre de rue a dénoncé l'exploitation de la planète par les multinationales.

Le maire de Davos, Hans Peter Michel, qui avait servi ces dernières années de médiateurs entre manifestants et autorités, a accompagné le cortège. Il s'est déclaré satisfait de la tournure des événements.

Il ne s'est quasiment rien passé non plus au contrôle de la gare de Fideris. Les anti-WEF ne sont pas venus, cette année, à Davos et les trains ont pu circuler selon l'horaire dès 14 heures.

400 à 5000 personnes à Bâle

A Bâle, une autre manifestation anti-Davos a réuni entre 400 et 500 personnes samedi après-midi, a indiqué la police cantonale.

Le rassemblement, qui n'a pas été autorisé, s’est déroulé sur la Barfuesserplatz. Plusieurs centaines de policiers, dont certains envoyés par d'autres cantons, étaient engagés. Le trafic des tramways a été interrompu.

Les ruelles menant à la place ont été bloquées par la police, qui a laissé libre un axe vers lequel elle souhaitait diriger les manifestants.

Une première tentative des protestataires de passer par l'une des ruelles a été dissuadée par l'impressionnant dispositif policier. Puis la majorité des 400 à 500 personnes ont obéi aux ordres de la police et se sont dispersées.

Une cinquantaine de personnes ont tout de même pris le chemin du centre ville malgré l'interdiction. La police les a intercepté et fait usage de lances à eau contre une partie du groupe.

Au total, les agents ont procédé à 90 arrestations temporaires mais il n'y a pas eu d'affrontements graves et les manifestants se sont dispersés rapidement selon la police.

swissinfo et les agences

Faits

Moyens engagés par l’armées suisse pour protéger les 2250 participants (dont 25 chefs d’Etat) présents au WEF:

5.500 soldats (800 de plus que l'an dernier)
30 avions de combat
50 hélicoptères

End of insertion

En bref

Avant les débuts du WEF, de nombreuses actions de protestations sont sont déroulées dans différentes villes de Suisse.

Le 15 janvier 2005, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Coire (canton des Grisons), à Winterthour (Zurich) et Delémont (Jura)

Une semaine plus tard, environ 400 manifestants se sont réunis à Berne pour une manifestation non-autorisée.

500 autres ont participé à un cortège musical autorisé loin du centre ville de la capitale.

D’autres petites actions pacifiques ont eu lieu à Davos et Saint-Gall.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?