Navigation

Les médicaments génériques ont le vent en poupe

Les médicaments génériques pourraient contribuer à faire baisser les coûts de la santé. Keystone

Le marché suisse des médicaments a connu une hausse de 8,5% au premier semestre 2003 à 1,96 milliard de francs.

Ce contenu a été publié le 01 septembre 2003 - 16:14

Avec une augmentation de 37,6%, les génériques réalisent la plus forte croissance de leur histoire, mais leur part de marché reste modeste.

En raison du vieillissement de la population et de l’introduction de nouveaux médicaments, le marché pharmaceutique se porte très bien. Merci docteur!

Et, selon les statistiques présentées lundi par l’industrie pharmaceutique, la hausse du marché dans son ensemble correspond à la croissance moyenne des cinq dernières années.

Sur un total de 1,96 milliard de francs, les médicaments remboursés par les assurances ont atteint 1,47 milliard de francs, soit une croissance de 10,2% par rapport au premier semestre 2002.

Selon Reinhard Kämpf, responsable du secteur médicaments de l’Office fédéral des assurances sociales, «les caisses maladies suisses remboursent quelque 2500 médicaments, dont 400 génériques, soit environ 15%».

Pourquoi si peu? Pour Reinhard Kämpf, les génériques sont encore négligés, «surtout par les médecins et les hôpitaux, qui bénéficient d’une marge financière plus importante avec les spécialités».

Une croissance qui reste limitée

Le marché suisse est en effet limité. Les ventes des spécialités patentées ont atteint 1,2 milliard de francs, soit plus de 50% du total. Quant aux médicaments qui ne sont plus protégés, cela ne vaut pas la peine de créer des génériques.

Pour le reste, il s’est vendu pour 300 millions de francs de médicaments sur un marché couvert par les génériques.

Or, les ventes de ces derniers n’ont pas dépassé les 66 millions durant les six premiers mois de 2003. Cela représente certes une augmentation de 37,6% par rapport à la même période de 2002, mais leur potentiel n’atteint que 20%, selon l’industrie pharmaceutique.

La cause de cette croissance est que plusieurs médicaments importants ont été introduits sous forme de génériques. Cette augmentation est relevée en particulier dans la vente des antidépresseurs.

Pharmacie en verve

Quoi qu’il en soit, l'Association des importateurs de spécialités pharmaceutiques escompte que le phénomène se poursuivra durant le deuxième semestre.

D’autre part, le chiffre d'affaires du marché des médicaments vendus en pharmacie est aussi en hausse de 6,2%. Au premier semestre, elle a atteint 1,08 milliard de francs, soit 55% du marché.

La part des produits diffusés directement par les médecins a poursuivi sa progression de 11,7% à 448 millions de francs. Quant à celle des hôpitaux, elle atteint 13,3% à 366 millions.

Cela dit, ces chiffres n’ont aucune influence sur les coûts de la santé, également en constante augmentation.

swissinfo et les agences

En bref

- Le marché suisse des médicaments a augmenté de 8,5% au premier semestre 2003 à 1,96 milliard de francs.

- Les médicaments remboursés par les assurances ont atteint 1,47 milliard de francs.

- Les spécialités patentées ont atteint 1,2 milliard de francs, soit plus de 50% du total.

- Avec une augmentation de 37,6%, les génériques sont en hausse, mais leur part de marché ne dépasse pas 66 millions de francs.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?