Navigation

Les mécomptes de la BCGe mènent en prison

Marc Fues (à g.) et Carlo Lavizzari. swissinfo.ch

Marc Fues, ex-directeur général de la Banque Cantonale de Genève, et Carlo Lavizzari, ancien président du Servette FC, ont été incarcérés.

Ce contenu a été publié le 01 mars 2002 - 21:33

Spectaculaire coup de théâtre dans le dossier des comptes douteux de la Banque Cantonale de Genève (BCGe). Jeudi, le juge d'instruction Daniel Dumartheray a expédié à la prison de Champ-Dollon deux notables genevois.

L'ex-directeur général de la banque, Marc Fues, a été inculpé de gestion déloyale aggravée et de faux dans les titres, alors que le célèbre promoteur immobilier Carlo Lavizzari se voit reprocher une complicité de gestion déloyale et une escroquerie.

Les années folles de l'immobilier

L'affaire, révélée par le site Internet de la "Tribune de Genève", concernerait de gros crédits octroyés par la BCGe à une société de Carlo Lavizzari dans les années 1990, la période du boom immobilier. Le promoteur aurait reçu des prêts pour racheter des immeubles appartenant à la BCGe. Une opération jugée illégale par la justice genevoise.

L'interpellation des deux hommes s'est déroulée en simultanée «pour éviter qu'ils ne puissent se mettre d'accord sur une version commune», explique-t-on au palais de justice. Elle a fait l'objet d'une importante opération policière. Marc Fues a été arrêté en pleine rue, comme un simple malfrat, toute sirène hurlante, et son domicile a fait l'objet d'une perquisition.

L'ex-patron de la banque conteste les faits qui lui sont reprochés. «Il n'est pas le seul à avoir pris la décision d'octroyer des crédits au groupe de M. Lavizzari, les décisions étaient prises par le comité de banque. C'est un bouc émissaire», explique son avocat Christian Lüscher.

Même son de cloche chez l'avocat de Carlo Lavizzari. Me Dominique Warluzel ne comprend pas cette arrestation dans la mesure où le dossier est ouvert depuis des années. Mes Lüscher et Warluzel demanderont la libération de leur client dès la semaine prochaine. La BCGe, elle, s'est portée partie civile dans ce dossier.

Deux hommes très en vue

Carlo Lavizzari a présidé aux destinées du Servette FC de 1980 à 1989. Il a ensuite dirigé la Ligue Nationale de football jusqu'en 1995. Quant à Marc Fues, il a été à la tête la BCGe depuis la création de l'établissement en 1994. Rappelons que la BCGe est issue de la fusion de la Caisse d'Epargne de Genève avec la Banque Hypothécaire du canton de Genève.

L'affaire BCGe a éclaté au début de l'an 2000, lorsque la situation réelle des comptes de la banque est apparue au grand jour. L'ardoise finale pourrait s'élever à quatre milliards de francs. Or, dans son bilan, la BCGe n'avait constitué des provisions que pour environ un milliard de francs. Sans l'intervention de l'Etat de Genève, la banque risquait la faillite.

Ce rebondissement pourrait en annoncer d'autres. En mars 2001, Dominique Ducret, ancien président de la BCGe, et René Curti, ancien membre de la direction de la banque, ont été inculpés. Deux employés de la société Atag Ernst & Young, ancien réviseur de la BCGe, sont également poursuivis dans cette affaire.

Preuve de l'importance du dossier, l'enquête pénale est menée de front par quatre juges d'instruction: Daniel Dumartheray, Marc Tappolet, Daniel Devaud et Michel Graber.

Luigino Canal

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?