Navigation

Les handicapés ont leur agence pour l'emploi

Sa cécité n'empêche pas ce juge zurichois d'exercer son métier. Keystone Archive

L'intégration des personnes handicapées sur le marché du travail doit encore être renforcée.

Ce contenu a été publié le 07 janvier 2003 - 19:32

Le principe de l'assurance invalidité est en effet clair: l'intégration prime sur la rente.

Mais la réalité est un peu différente. Bien que de nombreux handicapés veuillent travailler, il n'y a que peu d'entreprises qui sont disposées à les engager.

C'est pour cette raison qu'il y a deux ans Pro Infirmis a mis sur pied un projet pilote avec l'aide de l'Etat: une agence pour l'emploi exclusivement destinée aux handicapés.

Pour le moment, seuls les cantons de Berne et de St-Gall bénéficient de cette expérience.

Un rôle d'intermédiaire

Fondée par Pro Infirmis, la fondation Profil sert d'intermédiaire entre les handicapés et les entreprises. Les personnes prises en charge doivent au moins disposer d'une capacité de travail de 50%. Chez Profil, le mot d'ordre est: «des carrières au lieu de barrières».

Depuis que le projet a démarré, 50 placements ont ainsi pu être effectués. Dans les deux tiers des cas, ils concernaient des postes à plein temps.

«Nous sommes une agence de l'emploi moderne avec une mission spéciale», déclare Bruno Schnellmann, responsable du projet à St-Gall.

Il s'agit de mettre en valeur des compétences de chacun. Or souvent, même parmi les personnes handicapées, c'est le handicap qui retient l'attention, pas les qualités.

Les services proposés par Profil devraient être institutionnalisés, dans la mesure où il est prouvé qu'une telle agence pour l'emploi est vraiment nécessaire.

La demande ne manque pas

Bruno Schnellmann ne se fait pas de soucis à ce sujet. Depuis le mois de mai 2001, le bureau de St-Gall a déjà reçu les demandes de plus de 200 handicapés.

«Un tel service sera nécessaire aussi longtemps que les entreprises auront des préjugés infondés sur les personnes handicapées», estime Bruno Schnellmann.

En fait, son vrai souci, c'est plutôt l'actuel marasme économique. En ce moment, de nombreuses entreprises refusent d'embaucher, qu'il s'agisse de handicapés ou de personnes bien portantes.

swissinfo, Elvira Wiegers

Faits

La Suisse compte 790'000 handicapés.
630'000 personnes sont considérées comme handicapés physiques et 215'000 comme handicapés psychiques.
55'000 personnes sont considérées à la fois comme handicapés physiques et psychiques.
Une petite moitié des handicapés suisses ont plus de 65 ans.

End of insertion

En bref

- L'année 2003 a été décrétée «Année européenne des personnes handicapées».

- L'UE fera des efforts particuliers pour leur assurer l'égalité des chances et leur faciliter l'accès aux infrastructures.

- On estime que 38 millions d'Européens sont handicapés, soit quelque 10% de la population de l'UE.

End of insertion
En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?