Navigation

Les glaciers suisses continuent de fondre

Détails du glacier de Clariden dans le canton d'Uri. Keystone

La fonte s'est poursuivie durant la période d'observation 2001/2002, qui s'est terminée l'automne dernier.

Ce contenu a été publié le 10 janvier 2003 - 11:22

Sur 64 glaciers, 58 ont reculé et quatre sont restés stables. En revanche, deux ont avancé.

En tout, 121 glaciers sont mesurés régulièrement par les spécialistes en Suisse. Et, précise la Commission glaciologique de l'Académie suisse des sciences naturelles (ASSN), les données de 64 glaciersont été traitées.

94m de moins à la Suretta

La fonte la plus spectaculaire a été observée sur le glacier de la Suretta (GR), qui a reculé de 94 mètres.

Ce résultat n'est pas surprenant, relève le glaciologue zurichois Martin Hoelzle. Après une poussée exceptionnelle lors de la période d'observation précédente, la neige s'est maintenant mise à fondre, d'où ce recul frappant.

Plusieurs autres glaciers, de petite taille surtout, ont également nettement diminué. Il s'agit d'un effet retard, explique encore le glaciologue.

Plus un glacier est grand, plus sa langue met du temps pour réagir. Pour celui d'Aletsch par exemple, cela peut prendre jusqu'à dix ans.

Le Mont Durant gagne 6m

La progression la plus forte a été enregistrée au glacier du Mont Durant (VS), qui a avancé de six mètres.

Cette poussée n'est cependant pas due à des années plus froides et plus neigeuses, précise l'ASSN. En fait, une épaisse couche de neige, vieille de plusieurs années, couvrait la partie terminale du glacier et l'empêchait de fondre.

Actuellement, le névé protecteur a disparu et les masses de glace accumulées directement au niveau de la langue du glacier se sont mises à fondre rapidement.

Perte de masse

En complément aux variations de longueur, le bilan de masse a été déterminé pour les trois glaciers de Basodino (TI), Gries (VS) et Silvretta (GR).

Cette différence entre l'apport de neige et la disparition de glace sur l'ensemble du glacier livre des données sur le rôle du climat.

Les trois glaciers ont subi une perte de masse en 2001/2002 alors que durant la période précédente, elle était stable ou même positive. Selon l'ASSN, cette perte est à mettre sur le compte de précipitations accrues.

C'est à Gries, dans la région du Nufenen, que le bilan le plus négatif a été mesuré. Quant au déficit le plus faible, il est à attribuer au glacier de la Silvretta, dans le Prättigau grison.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?