Navigation

Les femmes dans l’espace

Aller dans l’espace, c’est resté jusqu’ici d’abord une affaire d’hommes. Dans sa nouvelle campagne de recrutement, lancée l’an dernier, l’Agence spatiale européenne (ESA) encourage les candidatures féminines.

Ce contenu a été publié le 11 février 2022 - 15:32

Pour déposer sa candidature, il fallait être titulaire d’un master en sciences, technologie, ingénierie ou mathématiques (STEM en anglais) ou en médecine, ou encore être pilote d’essai. Mais le problème, c’est que nombre de filles considèrent dès l’école que les STEM sont des domaines masculins.

Gabriela Pejic estime que des réformes sont nécessaires pour les rendre plus attrayants pour les filles. Elle-même est chimiste et directrice de l’école cantonale de Menzingen, dans le canton de Zoug. Elle est également membre du réseau de femmes MINTLien externe de l’Université de Passau, en Allemagne, qui soutient les femmes qui travaillent ou qui étudient dans les domaines STEM.

«Seule une petite proportion de filles choisit une matière STEM en secondaire et va l’étudier à l’université. Ainsi, les Ecoles polytechniques fédérales n’ont que 30% d’étudiantes. Avec le réseau MINT, nous voulons changer cela», explique Gabriela Pejic.

MINT se concentre particulièrement sur la promotion précoce des jeunes talents dans la recherche et l’enseignement, sur l’augmentation de la proportion de femmes dans les chaires professorales et les organes de décision, ainsi que sur la conciliation entre études, carrière et vie de famille.

Une des femmes suisses qui a peut-être le profil pour devenir astronaute est Deborah Müller, ingénieure et cadre dans l’entreprise RUAG, fleuron du secteur spatial helvétique. Elle a déjà passé le premier stade du concours de l’ESA et si elle arrive dans le dernier carré, elle pourrait devenir un modèle pour d’autres femmes en Suisse.

Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?