Navigation

Les clichés ont la vie dure

Lucerne reste encore un véritable concentré de carte postale helvétique. Keystone

Selon une étude Link, Francfort, Zurich, Lucerne et Lausanne sont des villes propres et bien organisées. Elles sont, en revanche, moins attractives que Milan, Madrid ou Barcelone, reines du divertissement et de la culture.

Ce contenu a été publié le 08 février 2001 - 20:31

L'institut Link, l'un des spécialistes suisse du sondages d'opinion, a réalisé son enquête l'an dernier sur la base d'un échantillon de 250 habitants des sept villes choisies.

«Le panel des personnes sondées n'est pas très large, avoue Peter Grau, responsable des études sociales de Link. Mais notre but était d'obtenir une impression générale plutôt qu'une radiographie précise des villes analysées.»

Les enquêteurs ont donc demandé aux habitants de ces sept villes de juger les avantages et les inconvénients de leur lieu d'existence. Mais aussi de définir l'image qu'ils avaient des autres cités choisies. Quatre thèmes représentatifs d'une certaine qualité de vie ont été analysés: la beauté des lieux, la propreté, la sécurité et l'offre culturelle.

Et les résultats semblent illustrer les clichés les plus éculés. Ainsi, les trois villes suisses sont généralement appréciées pour leur propreté et pour leurs services. Zurich, Lausanne et Lucerne sont bien notées tant pour la qualité de leur système de santé que pour les possibilités offertes dans le domaine du développement personnel et professionnel.

«En revanche, les cités helvétiques ne brillent pas pour la qualité de leurs divertissements, explique Peter Grau. Une palme incontestablement détenue par Madrid.»

Côté art, les cités suisses ne sont pas non plus en tête du hit parade. Alors que les métropoles comme Milan ou Barcelone sont largement reconnues pour la richesse de leur affiche culturelle.

«Lausanne obtient un bon résultat auprès de ses habitants, souligne Peter Grau. Mais cette prestation n'est absolument pas reconnue par l'extérieur. La capitale vaudoise écope même de la plus mauvaise évaluation de la part des villes voisines.»

Appréciée de l'intérieur comme de l'extérieur pour son charme autant que pour sa propreté et sa qualité de vie, il y a enfin Lucerne. Qui reste un véritable concentré de la carte postale helvétique.

«La vie culturelle n'y obtient pas un résultat époustouflant, pas plus que la qualité de ses transports publics, tempère Peter Grau. Mais ce dernier aspect reste le point noir de la plupart des villes, en Suisse comme dans le reste de l'Europe.»

Autre dénominateur commun: le manque de sécurité évoqué dans les sept villes. De toute évidence, dans ce domaine, petitesse rime avec tranquillité. Avec ses 120 000 habitants, Lausanne obtient une bonne note. Tout comme Lucerne qui ne compte, elle, que quelque 59 000 habitants.


Vanda Janka

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?