Navigation

Les agriculteurs refont la bataille de Sempach

Sempach, dans le canton de Lucerne, a vécu samedi un «soulèvement paysan». Plusieurs milliers d'agriculteurs - 10'000 selon les organisateurs – ont exprimé leur opposition à un futur accord de libre-échange agricole avec l'Union européenne (UE) et leur revendication d'un «prix du lait enfin juste».

Ce contenu a été publié le 29 août 2009 - 16:42

Cors des Alpes, banderoles, cloches de vaches et drapeaux: rien ne manquait pour appuyer les revendications paysannes. La manifestation de samedi se voulait un appel au secours. «On a atteint les limites du supportable», écrit l'Union suisse des paysans (USP) dans un communiqué.

La fin du contingentement laitier a montré que les producteurs de lait sont étranglés par le marché. Avec un prix au litre de 60 centimes, aucun paysan n'est à même de couvrir ses coûts, ont fait valoir les organisations paysannes. Il manque aux agriculteurs un instrument qui leur permette d'adapter la production laitière à la demande réelle.

Dans une résolution adressée au gouvernement, les paysans ont demandé l'instauration d'un management des quantités contraignant.

Pour le président de l'UDC (droite conservatrice) Toni Brunner, la coupable de cette situation est toute désignée: c'est la ministre de l'économie Doris Leuthard, avec sa stratégie des prix bas, politique «irresponsable envers les paysans et la population suisse».

Sur les lieux de la bataille de Sempach où, il y à 623 ans, les Confédérés ont vaincu les Habsbourg, les paysans s'en sont pris à l'accord de libre-échange avec l'UE. «Les coûts d'un tel accord sont sans commune mesure avec les maigres bénéfices économiques qu'il pourrait procurer», indique l'USP dans son communiqué.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?