Navigation

Le Vatican laisse Amédée Grab s'en aller

Après sa nomination, Amedée Grab avait ramené le calme dans le diocèse de Coire. Keystone

L'évêque Amédée Grab, 77 ans, va quitter ses fonctions après huit ans et demi passés à la tête du diocèse de Coire.

Ce contenu a été publié le 05 février 2007 - 21:31

Lundi, Benoît XVI a accepté sa démission, présentée au Vatican il y a deux ans, mais refusée dans un premier temps par Jean-Paul II.

Amédée Grab est évêque de Coire depuis 1998. Il avait alors succédé au très contesté Wolfgang Haas, que le Vatican avait transféré à Vaduz, capitale de la principauté du Liechtenstein.

Outre les Grisons, l'évêché de Coire comprend les cantons de Zurich, Glaris et Schwyz, les demi-cantons d'Obwald et Nidwald et une partie du canton d'Uri.

En février 2005, alors qu'il venait de fêter ses 75 ans, l'évêque avait remis sa démission à Jean Paul II. Mais celui-ci ne l'avait pas acceptée, prolongeant son mandat pour une durée indéterminée.

A l'époque, comme il l'a expliqué lundi soir sur les ondes de la Radio Suisse Italienne, Amédée Grab était président du Conseil de la conférence épiscopale européenne.

Comme le veut le "Codex Iuris Canonici" de l'Eglise catholique, les évêques prennent en général leur retraite à 75 ans. Mais la décision finale appartient au pape.

Tout en acceptant sa démission le Vatican nomme Amédée Grab administrateur du diocèse de Coire, jusqu'à ce que son successeur soit choisi. Ce qui pourra prendre plusieurs mois. L'administrateur apostolique dispose des mêmes pouvoirs qu'un évêque.

Procédure lancée

Avec la lettre de Benoît XVI, la procédure pour choisir le prochain évêque de Coire peut désormais être lancée. Le chapitre de Coire devra désigner le nouvel évêque parmi trois propositions comme le prévoit le décret "Etsi salva" de 1948.

Toute la procédure de nomination est placée sous la responsabilité du représentant du pape à Berne, le nonce apostolique Francesco Canalini. C'est lui qui transmettra au Vatican les trois propositions de Coire. Rome retiendra alors trois noms, qui pourront être différents. Le choix du chapitre doit ensuite être confirmé par Benoît XVI.

Amédée Grab a été le premier évêque de Coire nommé selon l'"Etsi salva". Le pape avait désigné ses prédécesseurs Johannes Vonderach et Wolfgang Haas évêques auxiliaires avec droit de succession. Le chapitre de Coire n'avait pas été consulté. Il n'avait pas apprécié.

En Suisse, seuls les chapitres de Coire et de St-Gall participent à la nomination de leur évêque. Le chapitre de l'évêché de Bâle est le seul qui désigne lui-même son évêque sans en référer à Rome. Le pape se contente de confirmer le choix du chapitre. Les autres évêques en Suisse sont directement désignés par le pape.

Une première

Originaire du canton de Schwytz, né à Zurich, Mrg Grab a grandi à Genève et suivi ses études dans son canton, au collège de l'abbaye d'Einsiedeln. Ordonné prêtre en 1954 dans l'ordre de Saint-Benoît, il a présidé la Conférence des évêques suisses de 1983 à 2006.

Amédée Grab a été nommé évêque de Lausanne, Genève et Fribourg en 1995. En juin 1998, il est appelé à la tête de l'évêché de Coire pour remplacer Wolgang Haas qui divise les fidèles.

C'est la première – et à ce jour l'unique – fois qu'un évêque en fonction a changé de diocèse en Suisse.

swissinfo et les agences

Les "jeunes" évêques suisses

La prochaine démission pour raison d'âge devrait être celle de l'évêque de Lugano, entré en fonction au début de 2004 et qui fêtera cette année son 71e anniversaire. Les autres évêques suisses sont encore loin d'atteindre l'âge de la retraite.

Bernard Genoud, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg fêtera son 61e anniversaire à la fin du mois de février. L'évêque de Sion et vice-président de la CES Norbert Brunner est lui aussi âgé de 61 ans.

L'évêque de St-Gall Markus Büchel, nommé en septembre 2006, aura bientôt 58 ans. Le plus jeune est l'évêque de Bâle et président de la CES Kurt Koch. Il a 56 ans.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?