Navigation

Le ski suisse veut laver l'affront de Bormio

Marc Berthod, ici lors du slalom nocturne de Schladming, est l'un des plus sûrs espoirs de médaille du ski suisse aux Mondiaux d'Are. Keystone

Au fond du trou lors des Mondiaux italiens il y a deux ans, le ski suisse a relevé la tête et pourrait confirmer son renouveau aux Championnats du monde d'Are qui débutent vendredi.

Ce contenu a été publié le 02 février 2007 - 10:02

Le très bon début de saison des skieurs et des skieuses suisses permet en effet d'espérer quelques médailles en Suède.

A l'aube des Championnats du monde d'Are en Suède, les miasmes de la débâcle de Bormio refont surface et hantent les esprits. Il y a deux ans en Italie, le ski suisse avait sombré corps et âme pour terminer la compétition sans la moindre médaille accrochée au cou de ses athlètes.

Un résultat d'autant plus humiliant qu'il fallait remonter aux Mondiaux de 1966 à Portillo au Chili, à ceux de Chamonix quatre ans plus tôt ou aux Jeux olympiques d'Innsbruck de 1964, pour retrouver la trace d'une pareille déconfiture.

Si 2006 a marqué une légère reprise – notamment grâce à trois médailles aux Jeux olympiques de Turin – cela n'était pas suffisant pour empêcher une nouvelle restructuration en profondeur de la Maison suisse du ski.

Vingt ans après Crans

Coïncidence ou pur hasard, le ski suisse a retrouvé de belles couleurs depuis le début de la saison 2007 avec un bilan que les entraîneurs n'hésitent pas à qualifier d'«inespéré».

A la mi-saison, les hommes ont déjà totalisé neuf podiums, soit sept de plus que lors de toute la saison dernière. Chez les dames, seules Dominique Gisin et Martina Schild ont terminé parmi les trois premières d'une course de Coupe du monde, mais les Suissesses figurent régulièrement en bonne place.

Vingt ans exactement après la razzia helvétique des Mondiaux de Crans-Montana (1987) réalisée par une «dream team» (Pirmin Zurbriggen, Maria Walliser, Erika Hess, Michaela Figini etc.) au sommet de son art, les Suisses ont donc l'occasion de laver l'affront de Bormio.

S'il n'est pas possible de rêver aux 14 médailles de 1987 (dont 8 d'or), plusieurs podiums mondiaux sont à portée des athlètes d'aujourd'hui.

Didier Cuche, Marc Berthod, Martina Schild et les autres

Actuels leaders respectifs du classement de la Coupe du monde de la descente et du combiné, Didier Cuche et Marc Berthod semblent être les mieux placés pour décrocher une médaille en Suède.

Pour mémoire, lors des épreuves disputées à Adelboden et à Wengen, le Neuchâtelois et le jeune Grison ont brillé de mille feux et tenus en haleine tout le pays par leurs exploits.

A leurs côtés, les médaillés olympiques des derniers JO, Ambrosi Hoffman et Bruno Kernen, sont également susceptibles de tirer leur épingle du jeu. Tout comme Didier Défago, Silvan Zurbriggen et dans une moindre mesure Marc Gini.

Les récents très bons résultats des Suisses en slalom, traditionnelle discipline «noire», laissent même à penser que les athlètes suisses sont susceptibles de remporter une médaille mondiale dans toutes les disciplines.

«Chaque athlète suisse qui s'élancera aura la possibilité de terminer sur le podium, mais il faut rester réaliste», avertit Martin Rufener, l'entraîneur en chef alpin des hommes.

Celui-ci s'est fixé «un objectif minimal d'une médaille mondiale à Are. Mais si celle-ci est gagnée rapidement, elle en appellera sûrement d'autres. Une chose est certaine, notre très bon début de saison nous a donné beaucoup d'énergie et de confiance.»

Chez les dames, les principaux espoirs de médailles reposent sur les épaules de Martina Schild et Dominique Gisin.

Regain de forme

Deuxième de la descente des Jeux de Turin, la Bernoise est en perte de confiance et ne s'alignera que dans la discipline du Super-G; discipline dans laquelle elle a pu fêter un podium (3ème place) en début de saison.

Pour sa part, l'Obwaldienne - révélation de la saison avec sa deuxième place lors de la descente autrichienne d'Altenmarkt – s'alignera aussi bien en descente qu'en Super combiné.

En net regain de forme ces derniers temps, Fränzi Aufdenblatten et Nadia Styger ont également la possibilité de se mettre en évidence.

«Nous sommes confiants, même si nous savons qu'il sera très difficile de remporter une médaille. Nous allons tout faire, notamment dans les disciplines de vitesse, pour tenter de figurer sur un des podiums de ces Mondiaux», conclut Hugues Ansermoz, l'entraîneur en chef des dames.

swissinfo, Mathias Froidevaux

En bref

Les Championnats du monde ski alpin se déroulent du 3 au 18 février 2007 dans la station suédoise d'Aare. 65 nations et 350 athlètes y participent.

La délégation suisse compte 18 athlètes, soit 10 femmes et 8 hommes.

Chez les dames, les sélectionnées sont: Dominique Gisin, Fränzi Aufdenblatten, Sylviane Berthod, Nadia Styger, Martina Schild, Fabienne Suter, Rabea Grand, Sandra Gini, Tamara Wolf et Catherine Borghi.

Chez les messieurs, les sélectionnés sont: Daniel Albrecht, Marc Berthod, Didier Défago, Marc Gini, Ambrosi Hoffmann, Bruno Kernen, Silvan Zurbriggen et Didier Cuche.

End of insertion

Le bilan suisse des derniers Mondiaux

Il y a quatre ans, lors des Mondiaux de ski disputés dans la station suisse de Saint-Moritz, les Suisses avaient décroché quatre médailles: deux d'argent et deux de bronze.

Il y a six ans, à Sankt-Anton, en Autriche, les Suisses avaient récolté trois médailles: deux d'or et une de bronze.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?