Navigation

Le roi Roger rend sa couronne de Wimbledon

Keystone

Le gazon londonien n'aura pas sacré Roger Federer six fois de suite. Au terme d'une finale de légende, le numéro un mondial s'est incliné devant son rival Rafael Nadal, vainqueur par 6-4 6-4 6-7 (5/7) 6-7 (8/10) 9-7.

Ce contenu a été publié le 06 juillet 2008 - 22:28

«J'ai tout essayé... Rafa mérite sa victoire. C'est le pire des adversaires, sur le meilleur des courts. Mais je serai de retour l'année prochaine», a dit Roger Federer au terme de ces 4 heures et 48 minutes d'un combat de titans, deux fois interrompu par la pluie.

Quant au vainqueur du jour, il a commencé par remercier son adversaire et le public.

«Merci à tous. Merci beaucoup Roger. Merci au prince et à la princesse d'être venus voir ça. C'est un rêve. C'est impossible d'expliquer ce que j'ai ressenti sur la balle de match. Battre Roger ici après cinq participations, deux finales perdues... Mais il est toujours le No 1, il est toujours le meilleur, il a gagné cinq fois ici», a dit Rafael Nadal.

C'est la première fois que l'Espagnol, quatre fois titré à Roland-Garros, s'impose dans un tournoi majeur en dehors de la terre battue. Il est le premier à réussir le doublé Roland-Garros/Wimbledon depuis Bjorn Borg en 1980.

Federer avait remporté les cinq précédentes éditions, dont les deux dernières en finale contre Nadal. Il était invaincu sur gazon depuis 2002, soit 65 victoires d'affilée.

Simplement extraordinaire

Cette finale aura été la plus longue de l'histoire de Wimbledon et l'une des plus extraordinaires, tant par le niveau du jeu que par les rebondissements.

Nadal a commencé par mener deux sets à rien avant que la pluie ne le coupe dans son élan. Federer revenait transfiguré des vestiaires. Il gagnait le tie-break du troisième set grâce à son service (4 aces), puis celui du quatrième grâce à son courage (2 balles de match sauvées, dont une sur un sublime passing de revers).

Dans la cinquième manche, interrompue par une nouvelle averse à 2-2, le suspense devenait étouffant. Federer manquait une balle de break à 4-3. Il se retrouvait ensuite à deux points de la victoire à 5-4 30/30.

Nadal, lui, ne ratait pas l'occasion à 7-7, avant de conclure sur le jeu suivant sur sa quatrième balle de match grâce à une dernière faute en coup droit de Federer.

Fin de règne ?

Difficile de dire si ce succès de Nadal annonce ou pas un changement d'ère. Il confirme en tous cas ses énormes progrès en dehors de sa surface de prédilection, la terre battue. Mais Federer a évolué à un tel niveau que le voir rebondir n'aurait rien de surprenant.

Le Suisse, déjà battu en demi-finale de l'Open d'Australie et en finale de Roland-Garros, n'a remporté aucun titre majeur cette saison. Il a subi sa neuvième défaite de l'année, ce qui est déjà son plus mauvais total depuis le début de sa domination en 2004.

Federer, vainqueur de douze Grands Chelems, reste à deux titres du record détenu par Pete Sampras. Il est évidemment trop tôt pour dire qu'il ne parviendra pas à rejoindre l'Américain.

A son âge (26 ans), certains champions du passé ont entamé un irrémédiablement déclin, comme Bjorn Borg ou John McEnroe, mais d'autres ont continué à gagner passé la trentaine, comme Sampras ou Agassi.

Nadal, 22 ans, va rester No 2 mondial derrière Federer malgré sa victoire, mais il peut désormais envisager de prendre le pouvoir avant la fin de la saison, à condition de poursuivre sur sa lancée.

swissinfo et les agences

Les chemins de la finale

Roger Federer (Suisse)
- 1er tour, bat Dominik Hrbaty (Slovaquie) 6-3 6-2 6-2
- 2e tour, bat Robin Soderling (Suède) 6-3 6-4 7-6
- 3e tour, bat Marc Gicquel (France) 6-3 6-3 6-1
- 4e tour, bat Lleyton Hewitt (Australie) 7-6 6-2 6-4
- Quart, bat Mario Ancic (Croatie) 6-1 7-5 6-4
- Demi, bat Marat Safin (Russie) 6-3 7-6 6-4

Rafael Nadal (Espagne)
- 1er tour, bat Andreas Beck (Allemagne) 6-4 6-4 7-6
- 2e tour, bat Ernests Gulbis (Lettonie) 5-7 6-2 7-6 6-3
- 3e tour, bat Nicolas Kiefer (Allemagne) 7-6 6-2 6-3
- 4e tour, bat Mikhail Youzhny (Russie) 6-3 6-3 6-1
- Quart, bat Andy Murray (Grande-Bretagne) 6-3 6-2 6-4
- Demi, bat Rainer Schüttler (Allemagne) 6-1 7-6 6-4

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?