Navigation

Le plus beau volley du monde à Montreux

Le tournoi est marqué par le retour des Brésiliennes. Keystone

Le 18e Montreux Volley Masters se déroule jusqu'à dimanche à la Salle Perrier de Clarens. Avec notamment le retour des attrayantes Brésiliennes.

Ce contenu a été publié le 06 juin 2002 - 16:00

C'est l'occasion de caresser du regard ce qui se fait de mieux au monde en matière de volley-ball féminin. Comme pour le jazz, Montreux est devenu le rendez-vous annuel incontournable des amoureux du volley.

Le Brésil, lui, fait son grand retour à Montreux, après trois ans d'absence, pour cause de problèmes de recrutement (joueuses et entraîneur).

Au contraire du jeu schématique et répétitif des Chinoises et des Russes, les Brésiliennes développent un volley créatif, varié et spontané. Un peu à l'image du football brésilien.

Rajeunissement des équipes

«Les équipes mettent généralement trois à quatre ans pour se constituer. Or, beaucoup d'entre elles sont en plein rajeunissement, cette année», commente Olivier Mottier.

Et le vice-président du Montreux Volley Masters de poursuivre: «La très jeune équipe de Chine, par exemple, a déjà les yeux fixés sur «ses» Jeux olympiques de 2008, où elle escompte décrocher la médaille d'or».

Il y a aussi la Russie, championne d'Europe en titre. Son attaque est performante. Ses joueuses sautent à plus de 3 mètres 20 lorsqu'elles frappent la balle au vol. C'est évidemment spectaculaire.

A l'image de la mentalité d'un pays

«La façon de pratiquer un sport - le volley en l'occurrence - trahit avec justesse la mentalité dominante d'un pays». Cela se traduit d'ailleurs dans la relation qu'entretiennent les volleyeuses avec le public montreusien. Les Russes restent fermées, les Brésiliennes sont souriantes».

Mais on trouve dans chaque équipe de très belles femmes. «Comme la libéro des Etats-Unis Sykora ou l'attaquante Italienne Piccinini.

Pas étonnant que la Salle omnisports du Perrier à Clarens soit déjà quasi-comble pour les journées de vendredi, samedi et dimanche. On relèvera en passant que 60% des spectateurs proviennent de Suisse alémanique.

Le Montreux Volley Masters a été créé en 1984 par une poignée de 15 personnes. Aujourd'hui, la manifestation a pris de l'ampleur. Elle est organisée par un comité de 52 individus et 450 collaborateurs.

En 1988, le tournoi a passé à la dimension supérieure, lorsqu'il a reçu pour la première fois les équipes de Chine et Cuba, championne du monde en titre 1994 et 1998, et dernier vainqueur en date du tournoi.

Un laboratoire avant les Mondiaux

Depuis, le Montreux Volley Masters est devenu un laboratoire pour les meilleures formations de la planète. Elles viennent s'entraîner, s'observer et se mesurer avant les échéances officielles des Mondiaux (les prochains ont lieu fin août en Allemagne) et des Jeux olympiques.

Les deux premiers des deux poules de quatre équipes disputeront les demi-finales, samedi à 19h et 21h. Alors que la finale pour la 1re place aura lieu dimanche à 15h. «On devrait retrouver dans le dernier carré d'as la Chine et la Russie», prévoit Olivier Mottier.

L'équipe de Suisse féminine de volley, elle, ne participe plus au tournoi depuis trois éditions, faute de pouvoir aligner une formation compétitive.

Reste que ce tournoi est une fête! Avec notamment une nuit brésilienne vendredi. Alors que, mercredi, la manifestation recevait la visite des représentants des ambassades chinoise, cubaine et américaine.

swissinfo/Emmanuel Manzi

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?