Navigation

Le patron de Mabetex formellement inculpé à Genève

Les chefs d'inculpations contre Behgjet Pacolli, le patron de Mabetex, n'ont pas été révélés.(archives) Keystone

Après une journée d'interrogatoire, Behgjet Pacolli, propriétaire de l'entreprise tessinoise Mabetex, a été inculpé par le juge Daniel Devaud.

Ce contenu a été publié le 27 juin 2000 - 18:33

Contrairement au patron de la société Mercata, Victor Stolpovskikh, qui ne s'était pas présenté lundi à la convocation du juge, Behgjet Pacolli a été entendu mardi par Daniel Devaud. Il a été interrogé dans le cadre de l'enquête pour blanchiment ouverte à Genève contre des membres de l'ancienne administration présidentielle russe.

Depuis plus d'un an, le juge genevois s'intéresse aux mouvements financiers concernant les entreprises de construction Mabetex et Mercata. Basées à Lugano, ces sociétés auraient versé des pots-de-vin à de hauts fonctionnaires russes en échange de juteux contrats publics, dont la rénovation du Kremlin. Les deux entreprises démentent totalement ces accusations.

Daniel Devaux s'est refusé à indiquer les chefs d'inculpations contre le responsable de la Mabetex. Dans une lettre envoyée le 29 mai dernier à l'avocat de Behgjet Pacolli, le juge annonçait des inculpations pour blanchiment et participation à une organisation criminelle. Il semble que, finalement, ce dernier point ait été abandonné.

Vendredi, Daniel Devaud avait déjà inculpé deux financiers et un avocat genevois pour participation à une opération de blanchiment d'argent. Ils sont soupçonnés d'avoir collaboré au montage destiné à camoufler l'origine des fonds. Tous contestent avoir commis une quelconque infraction.

La justice genevoise a suivi la piste de quelque 70 millions de dollars de commissions qui auraient été versés par Mercata et Mabetex à une vingtaine de membres de l'ancienne administration présidentielle russe. En première ligne figure Pavel Borodine, l'ex-intendant du Kremlin. Le juge Devaud a d'ailleurs lancé fin décembre un mandat d'amener à diffusion internationale pour blanchiment d'argent contre ce bras droit de Boris Eltsine.

Les investigations auraient permis d'établir que près de 4 millions de dollars de commissions ont été versés par Mabetex à des dirigeants russes et notamment à Pavel Borodine, à son adjoint Andrei Savtchenko, ainsi qu'à Oleg Soskovets, ancien vice-premier ministre.

Luigino Canal

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?