Navigation

Le pari de Sauber

Le nouveau bolide C21 avec Nick Heidfeld (à g.), Peter Sauber et Felipe Massa (à d.). Keystone

A Dübendorf, Peter Sauber lève le voile sur son nouveau bolide et présente ses pilotes. A l'aube de sa dixième saison de F1, l'écurie suisse attire les regards.

Ce contenu a été publié le 25 janvier 2002 - 19:40

Le musée de l'aviation de Dübendorf est en effervescence. L'ambiance un peu guindée fait place à un show de danse et d'acrobaties. Tout à coup, la dernière-née des voitures de course de l'écurie suisse descend du plafond, mue par un bras mécanique.

Le crâne lisse de Peter Sauber brille sous les feux des projecteurs. C'est dans ce cadre chargé d'histoire de la banlieue zurichoise, que le patron de Sauber Petronas a voulu présenter officiellement la C21 et l'équipe qui défendra ses couleurs dès le mois de mars.

Une pression positive

Le quatrième rang au championnat des constructeurs réalisé l'an dernier par l'écurie suisse, la meilleure de son histoire, condamne Sauber à un nouvel exploit.

«La pression est énorme, reconnaît Peter Sauber. La saison s'annonce difficile. Mais nous allons défendre notre place vaillamment.»

L'audacieux businessman de 59 ans en est certain. Chaque année, ses voitures sont plus performantes. Les ingénieurs de son usine d'Hinwil peaufinent les détails.

«Nous n'avons pas connu de problèmes techniques lors des premiers essais de la C21», confirme Jacky Eeckelaert. «La voiture a subi des modifications dans tous les domaines», confie le chef des essais et chef de course de l'écurie Sauber.

Et de préciser: «la C21 est à 80% différente de la précédente (C20). De gros progrès ont notamment été réalisés au niveau de l'aérodynamisme. Le châssis est plus bas et plus rigide, le centre de gravité est plus bas.» En un mot le bolide est plus rapide.

De quoi réjouir l'Allemand Nick Heidfeld et le Brésilien Felipe Massa, les deux pilotes de Sauber qui posent fièrement sur leur nouveau bolide monoplace.

Massa remplace Raikkonen

Convaincu du talent du jeune sud-américain Felipe Massa (vainqueur de cinq des huit épreuves de Formule 3000), Peter Sauber l'a choisi pour remplacer le prodige finlandais Kimi Raikkonen parti chez McLaren Mercedes.

«Lorsque Peter Sauber m'a accordé sa confiance, j'ai été à la fois surpris et heureux se souvient Felipe Massa. Le plus important pour moi en début de saison sera de terminer les courses. Je vais me battre à 120%.»

La 10e année de Sauber en F1 devrait donc être celle de la confirmation. Pour réussir son pari, Peter Sauber compte sur un budget de près de 140 millions de francs suisses (en hausse de 30% par rapport à 2001), une voiture performante et le talent de ses deux pilotes.

Mathias Froidevaux

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?