Navigation

Le mari de Corinne Rey-Bellet retrouvé mort

Le mari et meurtrier présumé de l'ancienne championne de ski a été retrouvé mort. Keystone Archive

Le mari et meurtrier présumé de la championne de ski Corinne Rey-Bellet et de son frère a été retrouvé mort mercredi soir.

Ce contenu a été publié le 03 mai 2006 - 22:51

La police vaudoise a découvert le corps de Gerold Stadler à quelques kilomètres de la station de Villars-sur-Ollon, dans le canton de Vaud. Une arme se trouvait à côté du cadavre. Les indices accréditent la thèse d'un suicide.

Malgré une chasse à l'homme menée par les polices vaudoises et valaisannes depuis dimanche, l'ancien officier de l'armée suisse était resté introuvable jusqu'ici.

Des coups de feu entendus à proximité du village d'Huémoz (quatre kilomètres en-dessous de la station de Villars, sur la Commune d'Ollon), mercredi après-midi ont incité les forces de l'ordre à organiser une nouvelle battue.

C'est ainsi que le cadavre du mari et meurtrier présumé de l'ancienne championne de ski et de son frère a été découvert en fin de soirée, en bordure d'un bois, à quelques centaines de mètres de l'endroit où il avait abandonné sa voiture dimanche soir. Différents indices semblent accréditer la thèse du suicide.

Rappel des faits

Pour mémoire, le banquier privé saint-gallois de 34 ans s'était rendu dimanche en fin de journée dans le village des Crosets, au domicile des parents de son épouse, dont il était séparé depuis une dizaine de jours.

Il lui avait ramené leur fils de deux ans et demi. Le couple avait ensuite eu une discussion dans l'appartement de l'ancienne skieuse (33 ans), avant de regagner le rez-de-chaussée du chalet familial, où se trouvait la mère de Corinne Rey-Bellet et son frère (32 ans). Le père de l'ancienne championne était sorti.

C'est alors que, pour des raisons encore inconnues, le meurtrier avait fait feu, tuant son épouse (enceinte) et son beau-frère. Il avait également tiré sur la mère de Corinne Rey-Bellet. Atteinte par cinq balles, cette dernière avait été hospitalisée.

Une fois son forfait accompli, le meurtrier avait quitté l'appartement en tenant un pistolet à la main. Un témoin avait donné l'alarme. Mais le Saint-Gallois avait réussi à prendre la fuite à bord de son véhicule que la police avait fini par retrouver.

Une championne

Jusqu'à son retrait de la compétition en 2003, Corinne Rey-Bellet figurait parmi les meilleures skieuses du monde.

La Valaisanne restera célèbre pour sa double victoire à Sankt Anton (Autriche) en 1999. Elle avait remporté, le même jour, la descente et le Super G.

Entre 1999 et 2003, Corinne Rey-Bellet compte cinq victoires en Coupe du monde à son palmarès, trois en descente et deux en Super G.

Elle avait quitté la compétition après avoir décroché la médaille d'argent lors de la descente des Championnats du monde à Saint-Moritz (Grisons) en 2003.

Ses obsèques ainsi que celle de son frère auront lieu vendredi dans le village de Val d'Illiez en Valais.

swissinfo avec les agences

En bref

- Corinne Rey-Bellet est née le 2 août 1972 à Val d'Illiez en Valais.

- Spécialiste des épreuves de vitesse, elle a remporté cinq courses de Coupe du monde (trois descentes et deux Super-G), dont un doublé inédit le même jour à Sankt-Anton en janvier 1999.

- En Coupe de monde également, elle est montée une quinzaine de fois sur le podium, entre 1999 et 2003.

- En 2003, Corinne Rey-Bellet décroche l'argent dans la descente des championnats du monde à St Moritz.

- La même année, elle prend sa retraite sportive et met au monde un fils au mois de novembre. Elle prépare alors sa reconversion dans la kinésithérapie.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?