Navigation

Le Gothard ravive la colère des Tessinois

Les camions devront attendre samedi matin pour entrer dans le tunnel. Keystone

Le tunnel du Gothard rouvre ses portes vendredi. Aux voitures et au camions. Mais le retour des poids lourds ne fait pas l'unanimité. Loin s'en faut.

Ce contenu a été publié le 21 décembre 2001 - 12:18

Le tunnel autoroutier du Gothard va donc rouvrir, comme prévu, vendredi à 17 heures précises. A 16h55, un instant de silence sera observé à Airolo en mémoire des onze victimes de l'accident du 24 octobre. Le feu vert sera ensuite donné aux voitures. Les camions devront attendre samedi matin à 5h.

Mais le retour des poids lourds sur l'axe du Gothard préoccupe les Tessinois. Le canton avait demandé que leur passage ne soit pas autorisé avant le printemps prochain, lorsque toutes les mesures de sécurité seront au point dans le tube. Berne n'en a pas tenu compte.

Rage de la Lega

La décision du Département des transports de Moritz Leuenberger (DETEC) de rouvrir le tunnel également aux camions a suscité une certaine incrédulité au Tessin et provoqué la rage de la Lega des Tessinois.

Le parti de Giuliano Bignasca a annoncé qu'il bloquerait l'autoroute A2 après les fêtes de fin d'année. Des mesures de sécurité ont toutefois été imposées aux poids lourds.

Ceux-ci devront maintenir une distance minimale de 150 mètres et seront soumis au régime du trafic alterné. Pour contenir les camions qui devront attendre leur tour pour transiter, les cantons du Tessin et d'Uri ont mis en place des aires de parcage.

Attente de plusieurs heures

Lors d'un point de presse organisé jeudi à Berne, le DETEC a précisé que le maintien du système alterné - changement de circulation toutes les deux heures - nécessite la mise en place de stands de contrôle aux deux extrémités du tunnel.

L'attente provoquée par une telle cadence pourrait atteindre quelques heures a encore souligné le département de Moritz Leuenberger. Pour permettre aux camions de s'y arrêter durant la nuit, les places devront être libérées à 22 heures au plus tard.

Le pari des autorités tessinoises de rouvrir le tunnel le plus vite possible a donc été tenu. Giovanni Pettinari, ingénieur responsable de la manutention au département tessinois du territoire, s'est dit satisfait du déroulement des travaux: «une vingtaine d'entreprises de génie civile, nettoyage et de service technique se sont occupées de la rénovation. Au total plus de 200 hommes ont travaillé sept jours sur sept sans aucune relâche.»

Manifestations de protestation

A Airolo, il est beaucoup question de la remise en fonction du tunnel après deux mois de fermeture. Le maire, Mauro Chinotti apprécie le bon déroulement des travaux mais ne cache pas sa préoccupation face à la reprise du trafic lourd qui pourrait rapidement devenir chaotique, estime-t-il.

Toutefois, il ne partage pas le point de vue de la Lega: «un blocus de l'autoroute serait catastrophique pour l'image du Tessin dans le reste de la Suisse», dit-il.

Vendredi à Airolo, aux côtés des participants à la cérémonie de réouverture, des représentants du comité «Non à l'initiative Avanti» se trouveront à l'entrée du Gothard où ils feront circuler leur pétition sur les tunnels alpins.

Samedi, à l'appel des communes tessinoises et des partis politiques, une manifestation de protestation aura lieu sur le tarmac de l'aéroport d'Ambri.

Gemma d'Urso, Lugano

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?