Navigation

Le front électoral reste stable

L'asile arrive en tête des préoccupations de la population suisse. swissinfo.ch

A neuf mois des élections fédérales, l'UDC reste en tête des sondages, la question de l'asile lui servant de moteur.

Ce contenu a été publié le 24 janvier 2003 - 19:58

C'est le résultat du 2e sondage «SRG SSR baromètre électoral 03» établi par «GfS-Institut de recherches, politique et Etat, Berne».

La situation n'a pas beaucoup évolué depuis le 1er sondage établi en octobre dernier.

Les démocrates du centre (UDC/droite dure) augmentent légèrement leur avance, passant de 25% des intentions de vote à 26%. Les socialistes restent en deuxième position et se maintiennent à 23%.

La situation reste stable également pour les deux autres partis gouvernementaux. Les radicaux (PRD/droite) perdent un point, passant de 20 à 19% des intentions de vote, tandis que les démocrates-chrétiens (PDC/centre-droit) en gagnent un, passant de 14 à 15%.

Les écologistes restent le parti non gouvernemental le plus puissant, bien qu'ils soient en léger recul. Ce nouveau sondage les crédite de 4% des intentions de vote contre 5% au mois d'octobre.

Les libéraux et le Parti du travail (extrême gauche) bénéficient de 2% des intentions de vote chacun. Tous les autres partis ne dépassent pas 1%.

Un certain 24 novembre

Parmi les préoccupations des Suisses, la question de l'asile arrive en tête. Ce thème est considéré comme prioritaire par 36% des citoyens.

Le vote du 24 novembre 2002 - initiative de l'UDC qui demandait un durcissement dans ce domaine - «n'est pas resté sans effet sur les intentions de vote», note l'Institut GfS.

Les citoyens ont pu vérifier quelle était la position des différents partis sur la question. Sans surprise, c'est l'UDC qui tire son épingle du jeu: 38% des personnes préoccupées par l'asile jugent que ce parti est le plus apte à trouver les solutions.

Les taux de confiance tombe à 10% pour les socialistes, 5% pour les radicaux et 4% pour les démocrates-chrétiens.

Les trois autres thèmes qui préoccupent le plus les Suisses sont la situation économique et le chômage (31% des citoyens s'en soucient), les coûts de la santé et l'augmentation des primes maladies (28%) et enfin, l'AVS et les assurances sociales (22%).

Dans ces domaines, c'est le Parti socialiste qui est considéré comme le plus compétent. Concernant l'AVS, par exemple, 29% des sondés estiment que le PS est le plus apte à résoudre les problèmes, alors que le taux de confiance tombe à 16% pour l'UDC, à 8% pour le PRD et à 1% pour le PDC.

Par rapport au dernier sondage, les socialistes ont même augmenté leur crédibilité dans ces différents secteurs sociaux. L'actualité politique - le débat sur l'âge de la retraite notamment - leur a permis de mieux démontrer leurs compétences, analyse l'Institut GfS.

Les femmes en force

Les socialistes disposent d'un autre atout: leur présidente Christiane Brunner. Elle est la personnalité politique suisse qui apparaît la plus crédible (59% d'avis favorables). La plus crédible, mais aussi la plus connue, puisque 20% des sondés seulement ignorent qui est Christiane Brunner.

Arrivée depuis peu à la tête du Parti radical, Christiane Langenberger convainc également: 38% des sondés déclarent lui faire confiance.

Ce taux de crédibilité est de 37% pour le président de l'UDC Ueli Maurer et de 27% pour celui du PDC Philipp Stähelin.

Ces bons résultats féminins ne se limitent pas aux présidences de partis. Pour la première fois, cinq femmes font en effet partie des dix personnalités politiques suisses les plus connues.

Outre Christiane Brunner et Christiane Langenberger, il s'agit de Simonetta Sommaruga (PS), Trix Heberlein (PRD) et Christine Egerszegi (PRD).

swissinfo, Olivier Pauchard

Faits

Ce 2e sondage a été réalisé entre le 27 décembre et le 10 janvier.
2035 personnes ont été interrogées par téléphone dans l'ensemble du pays.
La marge d'erreur est de plus ou mois 1,8%.
Le sondage de GfS a été effectué pour SRG SSR idée suisse et les journaux Tages Anzeiger, Berner Zeitung et Le Temps.
Au moins trois autres sondages seront effectués d'ici aux élections du 19 octobre 2003.

End of insertion

En bref

Les dix thèmes prioritaires des sondés:

- Asile et réfugiés (36%)
- Chômage et économie (31%)
- Primes maladie et coûts de la santé (28%)
- AVS et assurances sociales (22%)
- Union européenne (9%)
- Impôts et finances (8%)
- Nouvelle pauvreté (6%)
- Environnement (5%)
- Insécurité (3%)
- Globalisation (2%)
- Terrorisme (2%)

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?