Navigation

Le Festival de Locarno a débuté par un film de science- fiction

Une scène du film "X-Men" projeté mercredi soir sur la Piazza Grande. Keystone

Le projecteur s'est allumé. Une première pellicule s'est déroulée. Le 53e Festival du film de Locarno s'est ouvert, mercredi, avec le long métrage américain «X-Men» du cinéaste Bryan Singer, sur la Piazza Grande, au coeur de la cité tessinoise.

Ce contenu a été publié le 02 août 2000 - 23:10

«X-Men» est un film de science-fiction. Il fait un carton aux Etats-Unis. Sorti le 14 juillet, il a déjà récolté 200 millions de francs suisses.

Bryan Singer, le réalisateur d'«Usual Suspects» a adapté une BD populaire de 1962. Une bande dessinée d'ailleurs disponible en Suisse. Cette superproduction cinématographique est prévue sur les écrans romands dans deux semaines. A coup sûr, elle ravira les amateurs de films d'action et d'effets spéciaux.

La trame: dans un futur proche, quelques humains au code génétique modifié sont devenus des mutants aux pouvoirs surnaturels. Ces «X-Men» peuvent voler. De par leur regard, ils peuvent émettre des rayons destructeurs. Et, de surcroît, se révèlent télépathes. Certains utilisent leurs dons pour construire un monde meilleur. D'autres échafaudent des plans machiavéliques. Encore un combat de plus entre les notions du bien et du mal.

Le Festival a aussi proposé, mercredi, les quatre épisodes du soulèvement populaire de 1871 au sein de la commune de Paris. Une fresque qui a mobilisé 210 comédiens. Et qui aborde des questions toujours aussi actuelles: le racisme, l'inégalité des richesses et le rôle de la femme dans la société.

En parlant de la gente féminine, Ruth Dreifuss est attendue vendredi à Locarno. La conseillère fédérale y rencontrera les professionnels du cinéma suisse. Certains réalisateurs s'entretiendront avec elle sur leurs difficultés d'exister en Suisse (romande surtout) en tant que cinéastes.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?