Navigation

Le conflit salarial s'envenime dans le secteur de la construction

A l'instar de leurs collègues du SIB (photo), les délégués du syndicat interprofessionnel Syna ont refusé à l'unanimité, l'offre de la Société suisse des entrepreneurs. Les partenaires doivent se réunir lundi afin de discuter de la marche à suivre.

Ce contenu a été publié le 27 novembre 1999 - 17:29

A l'instar de leurs collègues SIB, la veille, les délégués du syndicat interprofessionnel Syna ont refusé à l'unanimité, ce samedi, l'offre de la Société suisse des entrepreneurs. Les partenaires sociaux doivent se réunir lundi afin de discuter de la marche à suivre.

Ce n'est pas seulement le salaire proposé, mais aussi le report de l'augmentation, au 1er avril 2000, qui ont fâché les travailleurs de la construction, peut-on lire dans le communiqué du syndicat publié à l'issue de l'assemblée, ce samedi à Berne.

Les délégués ont donc renvoyé leurs négociateurs à la table de négociations avec pour mission d'aboutir à un accord permettant de combler les pertes salariales.

Si les entrepreneurs devaient ne pas proposer une meilleure offre salariale, les délégués se sont prononcés pour la dénonciation de la Convention nationale. La décision définitive sera ratifiée lors de la prochaine conférence de la branche de la construction, le 18 décembre prochain.

Vendredi déjà, les délégués du Syndicat industrie et bâtiment (SIB) avaient décidé de
dénoncer la Convention nationale de travail. Ils avaient rejeté, à une écrasante majorité, les propositions de la Société suisse des entrepreneurs. Pour le SIB, l'offre patronale d'une hausse des salaires de 2,2 pour cent reste nettement insuffisante.

SRI avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?