Navigation

La Suisse ira en Allemagne sans Hakan Yakin

Après l'annonce de sélection, l'entraîneur national Köbi Kuhn a dû affronter une avalanche de questions. Keystone

L'entraîneur de l'équipe de Suisse, Koebi Kuhn, a annoncé lundi à Berne le nom des 23 joueurs qui iront à la Coupe du monde en Allemagne. Hakan Yakin ne figure pas sur la liste.

Ce contenu a été publié le 15 mai 2006 - 13:57

L'absence de l'ancienne plaque tournante de l'équipe constitue une petite surprise. Comme les sélections des trois néophytes David Degen, Johan Djourou et Blerim Dzemaili.

Blessé cette saison, Hakan Yakin a raté la campagne éliminatoire de la Suisse en vue de la grand-messe du football mondial. Toutefois, les derniers matches qu'il a joués avec son équipe des Young Boys de Berne laissaient penser à un retour en sélection nationale.

A sa place, c'est finalement le milieu de terrain du FC Bâle David Degen qui a été retenu dans la liste des 23 élus, même s'il n'a jamais connu la moindre sélection.

La non sélection de l'attaquant d'origine turque est loin de faire l'unanimité, y compris dans le petit monde du ballon rond helvétique.

Ainsi, l'ancienne star Stéphane Chapuisat a récemment déclaré sur les ondes de la Radio Suisse romande que la Suisse ne disposait pas de suffisamment de joueurs d'exception pour pouvoir se passer d'un attaquant tel que Hakan Yakin.

Le groupe des 23

Autres surprises, la présence du défenseur d'Arsenal, Johan Djourou et du milieu de terrain Blerim Dzemaili du FC Zürich, 19 ans chacun, et n'ayant connu qu'une seule sélection, au mois de mars face à l'Ecosse.

Au final, la sélection suisse se présentera de la manière suivante:

Gardiens: Pascal Zuberbuehler (FC Bâle), Fabio Coltorti (Grasshoppers Zürich), Diego Benaglio (CD Nacional).

Défenseurs: Johan Djourou (Arsenal), Ludovic Magnin (VfB Stuttgart), Philippe Senderos (Arsenal), Stéphane Grichting (Auxerre), Christoph Spycher (Eintracht Francfort), Valon Behrami (Lazio), Patrick Müller (Olympique lyonnais), Philipp Degen (Borussia Dortmund).

Milieux de terrain: Xavier Margairaz (FC Zürich), Johann Vogel (Milan AC), Ricardo Cabanas (Cologne), Raphael Wicky (Hamburg SV), Daniel Gygax (Lille), David Degen (FC Bäle), Blerim Dzemaili (FCZürich), Tranquillo Barnetta (Bayer Leverkusen).

Attaquants: Alexander Frei (Stade rennais), Marco Streller (Cologne), Mauro Lustrinelli (Sparta Prague), Johan Vonlanthen (NAC Breda).

Un 1er tour difficile

Selon les experts du football, avec son équipe jeune et motivée, la Suisse a des chances de se qualifier pour le second tour du Championnat du monde. Mais la tâche ne sera pas facile.

D'entrée de jeu – son premier match aura lieu le 13 juin – elle devra en effet affronter la France. Les tricolores ne sont pas des inconnus pour les Suisses, vu que les deux équipes se sont déjà affrontées dans le cadre des matches de qualifications.

Les trois rencontres s'étaient soldées par deux matches nuls et une défaite de la Suisse. Les deux équipes s'étaient également affrontées lors de l'Euro 2004 au Portugal où les Français s'étaient imposés par 3 à 1.

L'autre adversaire sérieux de l'équipe de Suisse est la Corée du Sud. Les deux équipes ne se sont jamais rencontrées. Mais les Asiatiques connaissent bien la compétition pour s'être hissés en quarts de finale de la Coupe du monde 2002, disputée à domicile.

Les «éperviers» du Togo seront le troisième adversaire de la Suisse. Là non plus, les deux équipes ne se sont encore jamais affrontées.

swissinfo et les agences

Faits

Histoire de la Suisse dans la Coupe du monde:
1934 (Italie): défaite contre la Tchécoslovaquie en quart de finale (3-2)
1938 (France): défaite contre la Hongrie en quart de finale (2-0)
1950 (Brésil): éliminée au 1er tour
1954 (Suisse): défaite contre l'Autriche en quart de finale (5-7)
1962 (Chili): éliminée au 1er tour
1966 (Angleterre): éliminée au 1er tour
1994 (USA): défaite contre l'Espagne en 8es de finale (0-3)

End of insertion

En bref

- Lors des qualifications pour le Championnat du monde 2006, la Suisse était opposée à la France, Israël, la République d'Irlande, Chypres et les Iles Féroé.

- La Suisse a terminé 2ème de son groupe de qualification, derrière la France, ce qui l'a obligée à disputer des matches de barrage face à la Turquie.

- La Suisse s'est imposée 2 à 0 à domicile et 4 à 2 en Turquie, ce qui lui a ouvert les portes du Mondial qui débute le mois prochain en Allemagne.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?