Navigation

La Suisse durcit ses conditions d’entrée pour freiner le variant Omicron

Des passagers attendent au guichet de l'aéroport OR Tambo de Johannesburg, lundi 29 novembre 2021. Copyright 2021 The Associated Press. All Rights Reserved.

Après la découverte du nouveau variant de Covid-19, la Suisse a interdit les vols directs en provenance d'Afrique australe et restreint l’entrée sur son sol depuis plusieurs pays. Trois cas du variant Omicron ont été confirmés en Suisse.

Ce contenu a été publié le 01 décembre 2021 - 14:30
swissinfo.ch/mga, sm

Le variant Omicron (ou B.1.1.529) suscite l'inquiétude dans le monde entier, car il présente davantage de mutations que celles identifiées par les scientifiques pour d’autres variants préoccupants.

«Cela laisse supposer qu'il est facilement transmissible», a avancé lundi Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). «Il y a un risque qu’[il] puisse mieux contourner notre système immunitaire que les autres variantes», a ajouté le spécialiste, tout en soulignant que les données disponibles sont encore trop minces pour le savoir.

Omicron a été signalé pour la première fois le 24 novembre en Afrique du Sud, où les contaminations ont fortement augmenté. Depuis, la liste des pays où il a été détecté ne cesse de s’allonger.

Cas confirmés d’Omicron en Suisse

Tard dimanche soir, le gouvernement helvétique avait annoncé la détection en Suisse d’un premier cas probable de variant Omicron, chez une personne revenue d'Afrique du Sud. Cette contamination, ainsi que celle d'une personne proche, ont été confirmées mardi. Et mercredi, un troisième cas a été annoncé par l'OFSP.

Contenu externe

Ce cas a été découvert lors d'un test de masse en milieu scolaire à Bâle, et concerne un adolescent entièrement vacciné. Il ne revenait pas d'un voyage et on ignore par qui il a été contaminé.

Conditions d’entrée durcies en Suisse

De nombreux pays ont immédiatement imposé des restrictions de voyageLien externe. Depuis le 26 novembre, les conditions d’entrée en Suisse sont durciesLien externe pour les personnes en provenance d’Afrique australe et d’autres pays où circule le nouveau variant:

  • Tous les vols directs en provenance d’Afrique du Sud, du Botswana, d’Eswatini, du Lesotho, du Mozambique, de Namibie et du Zimbabwe sont interdits. Des autorisations spéciales seront délivrées pour rapatrier les personnes de nationalité suisse ou résidant en Suisse qui se trouvent actuellement dans ces zones.
  • L’OFSP a établi une liste des pays où circule un variant préoccupantLien externe. Toute personne de plus de 16 ans entrant en Suisse en provenance d’un de ces pays, même vaccinée ou guérie, doit présenter un test négatif et se placer en quarantaine durant 10 jours. Un autre test est à faire entre le 4e et le 7e jour suivant l’entrée en Suisse. La liste est actualisée au fur et à mesure de la détection du nouveau variant. Les pays voisins de la Suisse n’y seront pas ajoutés. Voici les pays qui y figurent au 30 novembre:
  • Europe: Belgique, Pays-Bas, République tchèque, Royaume-Uni, Danemark, Portugal
  • Afrique: Afrique du Sud, Botswana, Eswatini, Lesotho, Mozambique, Namibie, Zimbabwe, Égypte, Malawi, Angola, Zambie, Nigéria
  • Amérique: Canada
  • Asie: Hong Kong, Israël, Japon
  • Océanie: Australie

3e dose de vaccin recommandée

Les autorités suisses recommandent désormais une vaccination de rappel pour l’ensemble de la population, compte tenu de l'augmentation du nombre d'infections.

Jusqu'à présent, la dose de rappel était réservée aux personnes âgées de plus de 65 ans ou aux personnes plus jeunes souffrant de problèmes de santé. Environ 350’000 personnes vulnérables ont déjà reçu une dose de rappel.

Dans un communiquéLien externe conjoint, l’OFSP et la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) recommandent la vaccination de rappel pour toute personne dès 16 ans «afin de réduire autant que possible la transmission du virus». «Cette troisième dose contribue à réduire le nombre d’infections et donc la propagation du virus, et à éviter une surcharge du système de santé.»

Cette recommandation repose sur l’élargissement de l’autorisation de Swissmedic, qui a approuvé les deux vaccins à ARNm pour la vaccination de rappel: avec Pfizer pour les personnes dès 16 ans et avec Moderna pour les personnes de 18 ans et plus.

Le nombre de cas de Covid-19 en Suisse est en forte augmentation depuis la mi-octobre. L’OFSP a fait état lundi de 19'402 cas supplémentaires de Covid-19 en 72 heures, 35 décès supplémentaires et 155 nouvelles hospitalisations.


En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?