Navigation

La Suisse donne naissance au Partenariat montagnes

Jacques Diouf (à gauche) et Joseph Deiss au pavillon "Sustainable Switzerland" à Johannesburg. swissinfo.ch

Jour J, à Johannesburg, du «Partenariat international pour le développement durable des régions de montagne» initié par la Suisse.

Ce contenu a été publié le 02 septembre 2002 - 15:31

Joseph Deiss, ministre des Affaires étrangères, Jacques Diouf (FAO) et Klaus Töpfer (PNUE) en sont les parrains.

C'est déjà une longue histoire qui remonte au moins au Sommet de Rio. Dans son Agenda 21, il avait consacré tout un chapitre à la montagne.

La communauté internationale prenait alors davantage conscience des particularités de ces régions, de la vulnérabilité de ses écosystèmes et de la nécessité d'en relever les défis.

La montagne avec ses catastrophes naturelles, ses exodes de population, ses développements touristiques et autres, illustrent bien à quel point le développement durable doit tenir compte simultanément de composantes écologiques, sociales et économiques.

Le dialogue avec les pays qui s'étaient sentis directement concernés par cette thématique s'est peu à peu étoffé. Il s'est plus tard traduit par l'idée d'y consacrer une Année internationale (2002) pour engager de nouvelles actions de terrain.

Au fil de la préparation du Sommet de Johannesburg et grâce à la ténacité d'une poignée de convaincus, le projet d'un véritable réseau s'est développé et concrétisé dans un texte constitutif adopté le 3 juin 2002 à Bali.

Les moyens de convaincre

En juillet, cette information a été communiquée à tous les États, aux organisations intergouvernementales et aux grandes ONG internationales.

La semaine dernière, en marge du Sommet, Jean-François Giovannini, ancien vice-directeur de la Coopération suisse et l'un des trois ou quatre artisans de ce projet, avait officiellement invité les délégations nationales et les organisations internationales à une séance d'information.

«Il fallait, nous dit-il, donner une chance à tout le monde d'en entendre parler et de recevoir la documentation de base.»

Ce fut un beau succès: quelque 250 personnes y assistèrent, certaines manifestant par la suite un réel intérêt, notamment des pays comme le Mexique et la Géorgie.

Ouvert à tous

Tout pays ou organisation qui veut faire partie de cette alliance doit produire une déclaration d'intention et annoncer sous quelle forme il entend y contribuer.

Comme ce partenariat est ouvert à toute personne et institution, y compris à des collectivités publiques locales et des sociétés privées, il n'est pas interdit de penser qu'il pourrait prendre des proportions importantes.

Mais pas question d'en faire une super-organisation. Ce genre de réseau a juste besoin d'un petit secrétariat et surtout d'un site Internet régulièrement mis à jour où chacun fait part de ses projets en toute transparence.

Jean-François Giovannini insiste d'ailleurs sur son aspect convivial: au départ, c'est une famille de plusieurs centaines de personnes qui se connaissent bien.

Il est donc confiant. Et se réjouit déjà, par exemple, de voir qu'une alliance régionale est en train de prendre forme autour des Carpates, un peu à l'image des coopérations nées dans les pays de l'arc alpin.

swissinfo/Bernard Weissbrodt à Johannesburg

Faits

Les régions de montagne sont définies en termes physiques et non seulement par leur altitude
Les montagnes couvrent une surface de 38 millions de km2 (pour un total de 147 millions de km2 de terres et de glaces émergées)
Dans 91 pays, la montagne représente plus d'un quart du territoire national
45% des sites naturels protégés par l'UNESCO sont des régions de montagne

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?