Navigation

La Suisse brille aux Jeux militaires

Des avions de chasse ont survolé le stade João Havelange de Rio, durant la cérémonie d’ouverture de ces 5e Jeux militaires mondiaux qui se sont déroulée du 16 au 24 juillet. Reuters

La Suisse a remporté neuf médailles (une d’or, trois d’argent et cinq de bronze) lors de la 5e édition des Jeux militaires mondiaux, qui s’est déroulée au Brésil, ou auront lieu les JO d’été en 2016. Les dirigeants sportifs suisses sont satisfaits.

Ce contenu a été publié le 31 juillet 2011 - 15:00
Maurício Thuswohl, Rio de Janeiro, swissinfo.ch

Commandant d’une délégation composée de 93 personnes, le colonel Laurent Ducret, chef du Conseil international de sport militaire (CISM) en Suisse, tire un bilan très positif de la participation à ces Jeux de Rio, qui se sont déroulés du 16 au 24 juillet.

«Pour nous, ce fut une expérience formidable et, au plan sportif, tout fut absolument parfait. Nous avons obtenu des résultats supérieurs à ce que nous espérions. Tous nos objectifs ont été atteints, voire même dépassés», a-t-il confié quelques minutes avant d’embarquer sur le vol retour à destination de la Suisse.

Course d’orientation

La bonne performance des athlètes suisses repose en bonne partie sur un sport très apprécié en Suisse: la course d’orientation. La médaille d’or a été obtenue samedi dans l’épreuve considérée comme la plus importante, la course par équipe masculine, au terme d’un duel féroce avec la Pologne (argent) et la Lituanie (bronze).

La veille, la Suisse avait déjà remporté une médaille de bronze en course d’orientation, dans l’épreuve du relais masculin, derrière la Pologne. Dans les épreuves individuelles, les athlètes suisses ont également obtenu d’excellents résultats avec les médailles de bronze décrochées mardi par Andreas Kyburz (parcours court masculin) et mercredi par Raffael Huber (parcours long masculin).

Dans les autres disciplines, la Suisse a encore obtenu deux médailles d’argent. La première d’entre elles a été remportée jeudi par le judoka David Papaux, dans la catégorie des moins de 73 kilos, battu en finale par le Kazakh Eldar Zaripkanov qui est parvenu à placer un ippon après trois minutes et demie de combat. L’autre médaille d’argent a été obtenue samedi par l’équipe masculine d’épée.

La première médaille suisse de cette 5e édition des Jeux mondiaux militaires avec été remportée dimanche, lors de la première journée de compétition. Le nageur Erik Van Dooren a pris la troisième place dans l’épreuve la plus rapide, le 50 mètres nage libre. Et le mercredi, la nage suisse a à nouveau rencontré le succès avec le bronze décrochée par Nico Van Duijn dans le 100 mètres papillon.

Une médaille féminine

C’est le même jour que la délégation helvétique a décroché une médaille en tir, une discipline dans laquelle la Suisse a l’habitude d’obtenir de bons résultats avec le bronze du sergent Natascha Moeri. Unique femme à remporter une médaille à Rio, celle-ci s’est distinguée dans l’épreuve du tir au pistolet à 25 mètres.

Natascha Moeri, qui participait pour la première fois aux Jeux mondiaux militaire, a affirmé que ceux-ci constituent un excellent apprentissage. «Durant la compétition, j’ai compris que je devais intensifier mes entraînements et que je devais encore m’améliorer dans d’autres disciplines comme le tir rapide militaire. Ce n’est pas exactement ma discipline de prédilection, mais maintenant, je sais comment m’améliorer et je veux être meilleure lors des prochaines compétitions», a-t-elle déclaré.

Jeux olympiques en vue

Comme Natascha Moeri, plusieurs athlètes suisses qui ont pris part à ces Jeux militaires auront l’âge de participer aux Jeux olympiques d’été de 2016, qui se dérouleront aussi à Rio de Janeiro. «Nous avons pu collecter des informations organisationnelles et sportives qui seront utiles à la préparation des athlètes suisses pour 2016», déclare le colonel Ducret, qui rappelle que celle-ci commencera dès la fin des JO de Londres de 2012.

Ce dernier se dit par ailleurs optimiste quant aux premiers Jeux olympiques qui seront organisés au Brésil. «D’un point de vue organisationnel, nous avons eu quelques problèmes de logistique au début, mais tout est rapidement rentré dans l’ordre. Ces Jeux ont été extrêmement agréables pour tous les participants. C’est la quatrième fois que je participe à une édition des Jeux militaires mondiaux et je peux dire, sans peur de me tromper, qu’ils ont été les meilleurs qui nous avons jamais vécus», juge-t-il.

«Nous sommes également très satisfaits parce que ces Jeux ont non seulement apporté de bons résultats pour les athlètes et une bonne image des forces armées suisses, mais aussi une bonne expérience pour les civils. Cette coopération avec les civils est très importante pour l’armée suisse», conclut-il.

Brésil en tête

Environ 4000 militaires provenant de 114 pays ont participé à ces 5e Jeux militaires mondiaux.

Au palmarès, le Brésil figure au premier rang avec un total de 114 médailles (45 d’or, 33 d’argent et 36 de bronze).

La Chine a pris la 2e place avec 99 médailles (37 d’or, 28 d’argent et 34 de bronze).

Parmi les nations européennes les mieux placées, citons l’Italie (3e avec 51 médailles dont 14 d’or), la Pologne (4e avec 43 médailles dont 13 d’or) et la France (5e avec 17 médailles dont 11 d’or).

Avec ses 9 médailles (dont 1 d’or), la Suisse figure au 24e rang sur les 55 pays ayant obtenu des médailles.

End of insertion

Jeux militaires mondiaux

Les premiers Jeux militaires mondiaux ont eu lieu à Rome en 1995, à l’occasion du 50e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Ces jeux englobent 20 sports auxquels peuvent s’ajouter d’autres disciplines. Les disciplines obligatoires sont: athlétisme, basketball, boxe, cyclisme, escrime, football, hippisme, judo, lutte libre, natation, course d’orientation, parachutisme, pentathlon moderne, pentathlon militaire, pentathlon naval, pentathlon aéronautique, taekwondo, tir, triathlon, voile et volleyball.

Les Jeux militaires mondiaux constituent le quatrième événement multisports au monde après les Jeux Olympiques, les Jeux paralympiques et les Universiades.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?