Navigation

La saga Baumgartner rebondit

Le président du conseil Jacques Baumgartner (à gauche) et le directeur général William H. Angst. Keystone Archive

Des actionnaires de Baumgartner Papier exigent la convocation d'une assemblée générale extraordinaire. C'est une nouvelle offensive du financier Asher Edelmann.

Ce contenu a été publié le 20 mai 2002 - 22:50

Ces actionnaires demandent la révocation des membres du conseil d'administration. Ils souhaitent inscrire à l'ordre du jour la nomination d'Asher Edelman, Stephen Mc Allister et Sebastiano Andina comme nouveaux membres du conseil, selon les informations publiées par la société Edelmann. Seuls Jacques Baumgartner et Jean-Philippe Rochat seraient maintenus dans leurs fonctions d'administrateurs.

Le prédateurs représentent des actions d'une valeur nominale de plus de 3 millions de francs et de plus de 10 % du capital-actions de la société vaudoise.

Objectif: libérer des actifs

Ce groupe d'actionnaires propose par ailleurs de libérer des actifs de la société Baumgartner, sise à Crissier, lorsque le nouveau conseil d'administration sera constitué. Il entend vendre des immeubles, estimés à 65 millions de francs.

De plus, le groupe entend se séparer de la division française d'emballage de Baumgartner, qu'il estime également à 65 millions de francs. Motif: elle n'a aucune synergie avec les opérations suisses de la société Baumgartner. Finalement, ces actionnaires veulent distribuer les recettes (donc 130 millions de francs) de ces deux cessions aux actionnaires. Et ceci dès que possible.

Un feuilleton à rebondissements

Cette demande de convocation représente une nouvelle offensive du financier Asher Edelman, après l'échec de son offre publique d'achat sur le groupe en février dernier. L'OPA lancée par MultiPapiers, société créée par le financier américain, le groupe français Malmenayde et la société bâloise Hansa n'avait pas recueilli 51 % des titres, comme elle le souhaitait.

Demander la convocation d'une assemblée générale extraordinaire requiert 10 % des droits de vote. Les actionnaires qui en font la demande représentent bien 10 % du capital. Mais ont-il autant de droits de vote? La direction de Baumgartner, qui ne veut pas entendre parler de ces changements, a l'intention de mettre ses avocats sur l'affaire dès ce mardi.

Lundi à la bourse suisse, l'action, qui a perdu 36 % de sa valeur depuis le début de l'année, a fait un bond en avant de 18 %. Elle se retrouve à 730 francs contre 620 lundi matin. Mais seules 5 actions du groupe ont changé de mains.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?