Navigation

La polémique enfle autour des bonus d'UBS

La ministre de l'Economie et le ministre des Finances se sont exprimés ce week-end sur les bonus que compte verser le numéro un bancaire suisse. Son patron Peter Kurer a précisé que le processus prévu ne pouvait être modifié à court terme.

Ce contenu a été publié le 31 janvier 2009 - 11:16

«Nous devons faire attention à ce que les discussions sur les bonus ne se transforment pas en une chasse à l'UBS, qui affaiblirait inutilement la banque et par conséquent l'économie suisse», a exhorté Hans-Rudolf Merz dans la presse dominicale. Il rappelle par ailleurs que le conseil d'administration et les top managers ont dû entièrement renoncer à leur bonus.

Le ministre des Finances se dit par ailleurs convaincu que la grande banque helvétique n'aura pas besoin d'une nouvelle aide de la Confédération et que son rival Credit Suisse ne réclamera pas l'aide de l'Etat. Pour mémoire, le Parlement a accepté en décembre dernier un plan de sauvetage à hauteur de six milliards de francs. Les actifs pourris d'UBS (60 milliards de dollars) ont été repris par la Banque nationale suisse.

De son côté, Doris Leuthard, en charge du Département de l'Economie, a estimé dans la presse samedi que la date du 10 février, jour de la publication des comptes 2008 d'UBS, était trop éloignée pour faire toute la transparence sur la question des bonus qui suscite l'incompréhension des «gens de la rue».

Réagissant à ses propos, le président d'UBS Peter Kurer a précisé que le processus prévu ne pouvait être modifié à court terme. Refusant de commenter le montant de 2 milliards de francs articulé dans certains médias, il a rappelé que la banque a réduit sa masse salariale - parts fixe et variables confondues - dans une proportion bien supérieure aux 6 milliards de francs prêtés par la Confédération.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?