Navigation

La justice blanchit Jean-Noël Rey

Jean-Noël Rey (à gauche) ne cache pas son soulagement. Keystone

L'ancien directeur général de La Poste et son adjoint de l'époque, Peter Sutterlueti, accusés de gestion déloyale, ont été acquittés lundi par le tribunal de district de Berne-Laupen. Les deux hommes toucheront au total plus de 40 000 francs de dommages et intérêts.

Ce contenu a été publié le 29 janvier 2001 - 14:27

En acquittant Jean-Noël Rey et son adjoint, la présidente du tribunal, Christine Schaer, a suivi les arguments de la défense. Les deux hommes étaient accusés d'avoir accordé en décembre 1994 un prêt de 100.000 francs sans garantie à l'avocat bernois Walo Ilg, malgré ses difficultés financières personnelles.

Ce montant devait couvrir les frais liés à la création le 1er janvier 1995 d'une filiale de la Poste. La Poste a engagé des poursuites pour récupérer 43 000 francs manquants.

Selon la présidente du tribunal, il n'y avait aucune raison pour les deux hommes de douter de la situation financière de Walo Ilg lorsqu'ils ont accordé le prêt. De même, un contrat en règle a été établi lors de la transaction.

Outre l'acquittement, l'ancien patron de La Poste s'est vu attribuer un montant de 10 000 francs à titre de dommages-intérêts et plus de 17 000 francs pour ses frais de justice. De son côté, Peter Sutterlueti a obtenu 5000 et 9000 francs. Le procureur avait requis des peines de sept mois et de cinq mois de prison avec sursis. Ce dernier a dix jours pour faire recours.

A l'annonce du verdict, Jean-Noël Rey s'est dit soulagé. «J'ai toujours eu confiance en la justice, mais quand on est traîné dans la boue, cela fait souffrir», a-t-il déclaré. Il aspire maintenant au calme et à un peu de paix, dans son Valais natal. Pour sa part, le procureur n'exclut pas de faire recours.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?