Navigation

La Foire de l'horlogerie de Bâle lâche Zurich

Le monde de l'horlogerie sera réuni à Bâle, uniquement. Keystone Archive

L'édition 2004 du Salon mondial de l'horlogerie et de la bijouterie se tiendra exclusivement sur le site de Bâle.

Ce contenu a été publié le 09 juillet 2003 - 08:13

Une épidémie de pneumonie atypique a perturbé la Foire cette année. Berne a pris des mesures à l’encontre des exposants asiatiques.

La nouvelle courait dans le monde horloger depuis un certain temps déjà. Dès 2004, tout le secteur horloger du Salon mondial sera regroupé en terre bâloise.

Selon René Kamm, directeur exécutif de MCH Swiss Exhibition Ltd, une toute nouvelle halle sera construite, cette année encore.

Construction de stands fixes

Au printemps 2004, les 26 pavillons nationaux abrités à Zurich lors de l'édition 2003 retrouveront leurs racines des bords du Rhin.

Cette halle prendra place sur un terrain jouxtant les installations actuelles, «à moins de 5 minutes à pied de l'entrée principale». Elle offrira une surface d'exposition de plus de 15'000 mètres carrés.

Cette nouvelle structure verra l'installation de stands fixes et ne sera utilisée que pour le Salon mondial de l'horlogerie et de la bijouterie.

René Kamm explique que si une utilisation exclusive, dix jours par année seulement, représente un coût relativement important pour les exposants, ces derniers n'ont pas hésité une seconde, tant ils souhaitaient revenir dans le giron bâlois.

De plus, des stands fixes seront construits, ce qui implique également un coût relativement important.

Tout le monde réintégré à Bâle

René Kamm souligne enfin que, malgré les avatars liés au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) lors de l'édition 2003, tous les pays qui avaient un stand à Zurich ont réintégré Bâle.

En raison de l'épidémie du SRAS, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) avait interdit au salon BaselWorld d'employer toute personne ayant séjourné à Hong Kong, en Chine, à Singapour ou au Vietnam après le 1er mars 2003.

La direction de la santé du canton de Zurich a, de son côté, porté plainte fin juin contre la Foire suisse. Celle-ci aurait accueilli des commerçants asiatiques lors du Salon au mépris de l'interdiction décrétée par l'OFSP.

La menace proférée, à l'époque, par certaines nations, de ne plus venir exposer au Salon mondial est donc restée lettre morte.

Enfin, pour l'entreprise MCH Swiss Exhibition Ltd, le fait que les stands nationaux quittent Zurich pour Bâle ne pose aucun problème de rentabilité.

C'est tout le contraire puisque, désormais, au mois de mars, les locaux rendus libres à Zurich permettront d'organiser une foire du jardinage impossible à mettre sur pied jusqu'à ce jour en raison de la construction des structures du salon de l'horlogerie.

swissinfo, Eric Othenin-Girard

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?