Navigation

La droite fusille l'initiative contre l'exportation d'armes

Les partis bourgeois font front commun contre l'initiative populaire du GSSA qui veut interdire les exportations de matériel de guerre. Ils appellent les citoyens à refuser le 29 novembre prochain cette initiative dangereuse pour l'emploi et la sécurité.

Ce contenu a été publié le 02 octobre 2009 - 14:44

L'initiative du Groupe pour une Suisse sans armée (GSSA) est «tueuse d'emplois», ont déclaré vendredi les représentants des partis de droite. Plus de 10'000 emplois dans plus de 550 entreprises – dont un grand nombre de PME – seraient délibérément détruits.

La fermeture ou la délocalisation à l'étranger des entreprises d'armement compromettrait aussi la défense nationale. Pour ses achats d'armement, la Suisse serait dépendante d'autres Etats. De plus, des compétences technologiques importantes et une capacité d'innovation seraient perdues pour l'industrie civile.

Autre argument du comité interparti, l'initiative est «inutile» car il existe déjà aujourd'hui de contrôles sur les exportations d'armement. Interdire les exportations suisses de matériel de guerre, qui représentent 0,7% des exportations mondiales, n'aurait enfin aucun effet sur la paix dans le monde.

L'initiative du GSSA vise à interdire totalement l'exportation de matériel de guerre depuis la Suisse ainsi que de technologies servant au développement d'armes. Ses auteurs prévoient une aide fédérale de dix ans pour aider les régions touchées économiquement par cette interdiction, sans autres précisions.

Cette initiative est soutenue par l'ensemble des partis de gauches, notamment pour des motifs éthiques et humanitaires.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?