Navigation

La direction de La Poste contre-attaque

Ulrich Gygi, directeur de La Poste, se dit toujours prêt au dialogue. Keystone

Suite aux actions de blocage organisées par le Syndicat de la communication, La Poste dépose plainte auprès de la commission paritaire de conciliation.

Ce contenu a été publié le 25 novembre 2004 - 18:08

La direction du géant jaune considère que les règles du partenariat social ont été violées.

Les parties ont maintenant dix jours pour prendre position avant que la commission ne délibère. Il lui faudra ensuite quelques semaines pour se prononcer, a estimé devant la presse à Berne le chef du personnel du géant jaune Rolf Hasler.

La Poste demande à la commission d'examiner le comportement du syndicat en relation avec la garantie de la paix du travail. Le directeur de La Poste Ulrich Gygi garantit que, malgré cette plainte, l'ex-régie reste prête au dialogue. Mais pas sous condition, précise-t-il.

Concernant d'éventuelles sanctions vis-à-vis des participants aux actions de la nuit précédente ou à d'autres que prévoit le syndicat, Ulrich Gygi affirme ne pas vouloir menacer le personnel.

«Nous nous réservons toutefois le droit d'agir avec les moyens dont nous disposons réglementairement, ajoute-t-il. En réduisant par exemple le salaire d'un employé qui travaille moins que ne le prévoit son contrat.»

Les syndicats dénoncent

Pour les syndicats, c’est la direction de La Poste qui est à l'origine du conflit. En transformant ses unités en sociétés anonymes de droit privé, La Poste veut opérer un «passage en force au mépris des règles du partenariat social».

Avec la création de CarPostal SA, les chauffeurs verront leur salaire mensuel passer de 6000 à 4000 francs. Le syndicat demande la suppression de l'externalisation de 270 employés de l'unité de transport des envois postaux.

Il précise toutefois ne pas être opposé à la création de SA, pour autant que leurs employés bénéficient de la convention collective de travail (CCT) du groupe.

La Poste est disposée à discuter: l'adaptation de la CCT aux différentes branches est une option envisageable.

95% des colis à destination

La Poste a également revu les chiffres concernant le nombre de paquets qui n'ont pas pu être distribués jeudi à cause des blocages des centres de tri. Selon Ulrich Gygi, près de 95% des colis sont arrivés à leurs destinataires dans les temps, c'est-à-dire selon le mandat de prestation.

La Poste y est parvenue grâce au «gros engagement du personnel», a souligné le directeur. Une seconde distribution a en effet permis de mener à destination la plupart des paquets qui ont souffert des blocages de la nuit.

swissinfo et les agences

Faits

Lancé mercredi peu avant minuit, le blocage des centres de tri des colis de Daillens (Vaud), Härkingen (Soleure) et Frauenfeld (Thurgovie) s'est achevé à 04h30 jeudi matin.
A Bellinzone (Tessin), le blocage du centre de tri du courrier a duré de 2h00 à 7h30. L'action a repoussé la distribution des lettres à l'après-midi dans le canton.

End of insertion

En bref

- Juin: La Poste et le Syndicat de la communication renouvellent le contrat collectif de travail.

- 8 octobre: La Poste annonce l'externalisation de 270 postes de travail. Les syndicats accusent la direction de recourir à des services externes pour abaiser les standards salariaux prévus par la convention.

- 23 novembre: échec d'une tentive de conciliation. Le lendemain, le ministre Moritz Leuenberger n'a pas plus de succès.

- Nuit du 24 au 25 novembre: les syndicalistes occupent quatre centres de tri.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?