Navigation

L'identité juive en Europe

Certaines études de statistiques prédisent la disparition du judaïsme en Europe d’ici cinquante ans. Keystone

Un colloque sur l'Europe et les Juifs est organisé depuis mercredi à la Salle de conférences de l'Institut suisse de droit comparé à Lausanne. Le rabbin de la Communauté israélite libérale de Genève, François Garaï, y participera jeudi.

Ce contenu a été publié le 13 juin 2000 - 22:54

A l'heure où l'Europe s'interroge sur sa propre identité, son unification politique interne relance le positionnement identitaire de ses différentes composantes, dont celle de la Communauté juive.

Certaines études de statistiques prédisent la disparition du judaïsme en Europe d'ici cinquante ans. Le rabbin genevois François Garaï, sceptique, entrevoit plutôt une possible assimilation grandissante des Juifs au cœur des grandes villes européennes.

Encore qu'à Genève ou Lausanne, les synagogues ne sont pas vides, les jours de shabbat, bien au contraire. Même si on remarque, ici et là en Suisse, un effritement du judaïsme, à l'instar de la disparition envisageable de la Communauté juive de La Chaux-de-Fonds.

«Les habitants de la Terre promise (Israël), eux, se définissent davantage par un attachement à l'identité nationale israélienne que par rapport à la culture juive, précise François Garaï. Alors que le Juif d'Europe se distingue surtout par sa culture juive, religieuse ou non. Au-delà de son passeport suisse, français ou belge.»

«Parce que la société occidentale est beaucoup plus ouverte, renchérit François Garaï, nombre de Juifs en Europe éprouvent le besoin de retrouver une identité au travers d'un vécu liturgique, mais aussi par le biais d'une meilleure compréhension des textes sacrés qui composent le fondement de la tradition juive.»

En effet, jusqu'à la fin de la première moitié du XXème siècle, il y avait «les anciens» des communautés juives repliées sur elles-mêmes qui détenaient «le savoir» de façon presque congénitale. Mais depuis la Shoah, les Juifs d'aujourd'hui peinent à retrouver ce précieux capital, synonyme de leur identité.

Emmanuel Manzi

Colloque: mercredi dès 14h15 et jeudi dès 09h00 à l'Institut suisse de droit comparé de Dorigny à Lausanne.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?