Navigation

L'hôtellerie suisse a la tête dans les étoiles

En moyenne, chaque touriste a passé 2,35 nuits dans un hôtel suisse en 2006. Keystone

Le secteur hôtelier suisse présente en 2006 ses meilleurs résultats depuis six ans quant au nombre de nuitées enregistrées.

Ce contenu a été publié le 27 février 2007 - 15:15

Un important afflux de touristes en provenance de l'étranger explique en grande partie ce succès.

La vigueur de l'économie mondiale et la faiblesse du franc ont conduit à un bond de 5,8% des nuitées enregistrées par l'hôtellerie, à 34,8 millions. Celles-ci correspondent à 14,8 millions d'arrivées, indique l'Office fédéral de la statistique (OFS) mardi dans un communiqué.

Les étrangers sont à l'origine d'une hausse du nombre de nuitées de 7,2% par rapport à 2005, à 18,3 millions. Les hôtes indigènes ont quant à eux consommé 14,6 millions de nuitées, en progression de 4%.

Les préoccupations du tourisme induits par les attentats du 11 septembre 2001 à New York et l'épidémie de pneumonie atypique (SRAS) l'année suivante font désormais partie du passé. La branche a retrouvé toute sa vigueur d'avant ces événements.

Retour en masse des Américains

Les visiteurs américains sont ainsi à nouveau au troisième rang des hôtes étrangers en Suisse, derrière les Allemands et les Britanniques. En 2003, les Américains n'arrivaient plus qu'au cinquième rang, derrière les Français ou les Hollandais.

Dans le détail, les statistiques 2006 font en outre particulièrement ressortir le boom des grandes économies émergentes (pays BRIC). Les touristes russes, indiens, chinois et brésiliens affichent de très fortes progressions.

Zermatt, troisième destination suisse

Les Grisons, Zurich, le Valais, l'Oberland bernois et la Suisse centrale ont totalisé près de 62% de toutes les nuitées l'an dernier (plus de 3,5 millions pour chacune des régions).

Vu sous l'angle des villes, ce sont en outre Bâle et Genève qui affichent les plus fortes progressions, selon l'OFS.

Dans l'ordre, Zurich est la ville la plus visitée, devant Genève. En troisième position figure la station valaisanne de Zermatt, qui dépasse Lucerne et Bâle. Viennent ensuite les deux autres stations grisonnes Davos et St. Moritz, puis Lausanne.

Sur le seul mois de décembre, pourtant peu enneigé, le nombre de nuitées a bondi de 8,4% à 2,29 millions. Cette évolution résulte largement de la demande étrangère, les Suisses affichant un appétit plus faible pour un séjour dans leur propre pays.

swissinfo et les agences

Faits

Nuitées 2006:

Total: 34,8 millions (15% par rapport à 2005)
Touristes étrangers: 18,3 millions (+7,2%)

Touristes allemands: 5,6 millions (+3,5%)
Touristes britanniques 2,2 millions (+8,8%)
Touristes américains 1,5 million (+11%)
Touristes français: 1,27 millions (+3,6%)
Touristes italiens: 1,06 millions (+4,5%)

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?