Navigation

L'économie suisse toujours au creux de la vague

La production industrielle a subi un recul de 8,8% au premier trimestre. Keystone Archive

La situation économique est restée morose durant le premier semestre. Selon economiesuisse, seule la chimie a réussi à tirer son épingle du jeu.

Ce contenu a été publié le 17 juillet 2002 - 15:45

La plupart des chiffres livrés mercredi par l'organisation faîtière des patrons suisses sont mauvais. Exemples: la production industrielle a subi un recul de 8,8% au premier trimestre et les exportations ont diminué de 3,4% en valeur nominale au cours des cinq premiers moins de l'année.

Le secteur du tourisme a été particulièrement touché. Le nombre de nuitées pour les cinq premiers mois était inférieur de 6,6% à celui pour la même période en 2001.

Pour economiesuisse, ces résultats s'expliquent bien sûr par la mauvaise conjoncture économique observée dans le monde entier, Etats-Unis en tête. Mais le marasme a également des causes intérieures. Un franc fort, voire «surévalué», a fortement pénalisé d'importants secteurs de l'industrie.

Une reprise aléatoire

L'organisation patronale voit quelques raisons d'espérer dans le redressement de la situation aux Etats-Unis.

Bien que le rythme de croissance du premier trimestre (6,1%) ne puisse pas être maintenu, on peut tout de même compter sur une croissance de 2,5% pour l'ensemble de l'année. Bonne nouvelle donc, puisque les Etats-Unis sont le moteur économique du monde.

Cependant, l'amélioration ne devrait s'améliorer que très lentement dans la zone euro. En effet, comme la Suisse, cette zone a un problème de monnaie. Si l'euro devait continuer à s'apprécier face au dollar, les exportations européennes pourraient accuser le coup.

Dans le contexte actuel, il reste toutefois très difficile de faire des prévisions, rappelle economiesuisse.

En effet, la tendance protectionniste des Etats-Unis, la crise de confiance provoquée par le scandale d'Enron et la persistance de l'instabilité politique sont autant de causes qui constituent un facteur d'incertitude pour l'évolution conjoncturelle mondiale.

Au niveau suisse, l'évolution pour le reste de l'année dépendra en grande partie du cours du franc. Mais quelques facteur laissent entrevoir une issue favorable: il s'agit notamment de la légère amélioration du revenu des ménages et d'Expo.02, qui pourraient doper le tourisme.

swissinfo/Olivier Pauchard

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?