Navigation

Katrina coûtera 20 milliards de dollars

Katrina est la catastrophe naturelle la plus violente qui ait jamais frappé les Etats-unis. Keystone

Swiss Re estime que l'ouragan qui a dévasté le sud des Etats-Unis coûtera environ 20 milliards de dollars (25 milliards de FRS) aux assurances.

Ce contenu a été publié le 01 septembre 2005 - 19:16

Numéro deux mondial de la réassurance, Swiss Re estime sa propre exposition à 500 millions de dollars (625 millions de FRS). Après Andrew (1992), Katrina sera l'ouragan le plus coûteux.

Estimer les dégâts n'est pas facile. Dans un communiqué diffusé jeudi, Swiss Re indique que la complexité des dommages causés par l'ouragan et par les inondations qui ont suivi fait que les estimations présentent un «degré d'incertitude bien plus élevé qu'à l'habitude».

Le porte-parole de la compagnie, Henner Alms, déclare à swissinfo qu'il est encore beaucoup trop tôt pour avancer des chiffres précis.

«Ce qui rend l'estimation des dommages difficile, poursuit-il, c'est évidemment l'inondation qui a suivi la rupture des digues à la Nouvelle-Orléans, mais aussi le fait que les plateformes pétrolières du Golfe du Mexique ont dû être évacuée avant que l'ouragan ne frappe.»

Des modèles sophistiqués

Henner Alms explique encore que, dans une première phase, son entreprise a utilisé des modèles sophistiqués pour estimer la valeur des biens assurés sur le terrain et pour les regrouper avec les données météorologiques.

Mais ce n'est que dans une phase ultérieure que les déclarations de sinistre des clients seront collectées et traitées.

Quant à la somme que Swiss Re pourrait débourser, elle se monte à 625 millions de francs. Ce montant couvre tous les dommages que les compagnies d'assurances anticipent.

«Il pourrait s'agir de n'importe quel dommage à la propriété – commerciale ou privée, c'est-à-dire la responsabilité civile, mais aussi peut-être des cas de décès», indique le porte-parole.

Mais Katrina ne prendra pas Swiss Re au dépourvu. «Nous avons déjà encaissé les primes et nous estimons les coûts de tels événements; c'est pourquoi nous étions préparés à cette catastrophe», rassure Henner Alms.

Converium Holding, autre réassureur suisse, s'attend pour sa part à devoir verser entre 10 et 20 millions de dollars (entre 12,4 et 24,7 millions de francs) d'indemnisations.

Des centaines de Suisses

Des citoyens suisses ont aussi été affectés par l'ouragan Katrina. Le ministère helvétique des Affaires étrangères (DFAE)a indiqué mardi qu'environ 600 étaient présents dans les trois Etats les plus touchés, soit la Louisiane, l'Alabama et le Mississipi.

«Parmi ces 600 Suisses enregistrés, nous ne savons pas vraiment combien se trouvent actuellement dans les zones touchées. C'est encore quelque chose que nous tentons de déterminer», déclare à swissinfo le porte-parole du ministère Lars Knuchel.

Le DFAE est en liaison avec l'ambassade suisse à Washington ainsi qu'avec les consulats de Houston et d'Atlanta, afin de coordonner les efforts pour retrouver la trace des citoyens suisses. Certains d'entre eux ont déjà réussi à établir un contact en dépit du mauvais état des communications dans la situation actuelle.

Mais il est hors de question que la Suisse s'implique directement dans les opérations de secours ou d'aide aux victimes. «Nous partons du principe que cette tâche revient aux autorités américaines et à celles des Etats touchés», ajoute le porte-parole.

Suisses solidaires

L'ambassade américaine à Berne a déclaré mercredi que de nombreuses personnes privées et institutions en Suisse l'ont contactée afin de savoir comment faire un don.

«Nous avons reçu relativement beaucoup d'appels et de condoléances de la part du public suisse», confirme Daniel Wendell, porte-parole de l'ambassade.

«Le président de la Confédération et le ministre des Affaires étrangères se sont entretenus directement avec notre ambassadeur à Berne, afin de discuter des formes possibles d'aider à apporter, ajoute-t-il. Cela inclut l'offre de pompes et de matériel du même type. Nous sommes très reconnaissants pour ces gestes de solidarité.»

Il convient de remarquer que la solidarité n'est pas à sens unique. Plus tôt dans la semaine, l'ambassade des Etats-Unis avait fait un don de 50'000 dollars (62'000 francs) en faveur des victimes des inondations qui ont frappé la Suisse il y a quelques jours.

swissinfo, Robert Brookes
(Traduction de l'anglais: Olivier Pauchard)

Faits

Katrina a d'abord frappé la Floride le 25 août.
Gagnant en puissance dans le Golfe du Mexique, l'ouragan est arrivé en vue des terres le 29 août.
Il a causé d'énormes dévastations dans les Etats du Mississipi, de l'Alabama et du Tennessee.

End of insertion

En bref

- Swiss Re s'attend à devoir payer environ 500 millions de dollars (625 millions de francs) après les dévastations causées par Katrina.

- Munich Re, le numéro de la réassurance s'attend de son côté à payer plus de 400 millions d'euros (618,7 millions de francs).

- Quant au montant total des dégâts, Swiss Re les estime à 20 milliards de dollars et Munich Re entre 15 et 20 milliards.

- En 1992, l'ouragan Andrew avait coûté 22 milliards de dollars aux assurances.

End of insertion
En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?