Navigation

Karl Wüthrich dépose plainte contre KPMG

Les 2 et 3 octobre 2001, la flotte de Swissair était restée clouée au sol. Keystone

Le commissaire au sursis de Swissair, Karl Wüthrich, a déposé une première plainte dans le cadre de la liquidation de l’ancienne compagnie aérienne nationale.

Ce contenu a été publié le 02 mai 2004 - 16:07

Elle vise la société de révision comptable KPMG, à laquelle le liquidateur réclame le remboursement de 45 millions de francs que SAirGroup avait versés peu avant sa débâcle.

La plainte vise les sociétés KPMG en Suisse et Angleterre, a précisé dimanche, Stefan Mathys, porte-parole du cabinet de révision comptable, confirmant une information de la presse dominicale alémanique. Il s'agit d'une action civile portée devant le Tribunal de commerce.

Avec le dépôt de cette plainte, Karl Wüthrich entend ramener dans la masse en faillite les honoraires que le groupe de transport aérien avait payés à KPMG avant le sursis concordataire.

KPMG avait débuté son activité de réviseur de SAirGroup le 24 avril 2001 et avait ainsi audité les comptes du premier semestre 2001.

Flux financiers inhabituels

L’avocat zurichois reproche à KPMG, qui connaissait alors la situation financière du groupe, d'avoir exercé des pressions afin que SAirGroup paie ses honoraires.

En janvier 2003, dressant la liste des manquements, négligences et inexactitudes comptables des ex-responsables de SAirGroup, le rapport de Ernst & Young avait fait part de flux financiers inhabituels peu avant le grounding.

Le cabinet d'audit n'avait toutefois pas pu expliquer les raisons qui avaient alors conduit la cheffe des finances de SAirGroup, Jacqualyn Fouse, à payer les honoraires de KPMG.

Toutefois, selon le rapport, ce montant aurait «très probablement» permis d'éviter l'immobilisation de la flotte de la compagnie le 2 octobre 2001, au moins.

Dans son rapport, Ernst & Young avait notamment critiqué les montages opaques mis en place par le groupe pour dissimuler la réalité de ses diverses participations. Les comptes 1999 et 2000 en particulier donnaient un aperçu tronqué de l'état de la trésorerie.

swissinfo avec les agences

Faits

Le liquidateur de Swissair, Karl Wüthrich réclame 45 millions de francs à KPMG.
Ce montant aurait, selon toute vraisemblance, permis à Swissair d’éviter l'immobilisation de sa flotte en octobre 2001.

End of insertion

En bref

Les faits principaux:

- En crise depuis le début de l’année 2001, l’ancienne compagnie aérienne nationale Swissair reste clouée au sol les 2 et 3 octobre.

- Après le grounding, un accord entre les banques marque la fin de Swissair. Grâce à un sursis concordataire et à l’aide financière du Conseil fédéral, la compagnie maintiendra ses activités jusqu’au 1 avril 2002.

- A ce moment-là, Swiss (Swiss Airlines International) – nouvelle compagnie issue de la fusion de Swissair et de Crossair censée assurer l’avenir de l’aviation suisse – prend le relais.

- L’avocat Karl Wüthrich est élu en tant que liquidateur de SairGroup (holding dont Swissair faisait partie) en juin 2002.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?