Navigation

Johnson & Johnson amène de nouvelles activités à Neuchâtel

Le groupe biomédical américain poursuit son implantation en terre neuchâteloise. A terme, 90 emplois vont être créés.

Ce contenu a été publié le 08 juillet 2002 - 19:50

Le gouvernement neuchâtelois caresse un projet depuis un certain nombre d'années. Il s'agit de mettre en place deux parcs technologiques.

L'un, dans le bas du canton, s'occupera de microélectronique puisque le Centre suisse d'électronique et de microélectronique y est solidement implanté. L'autre, dans les montagnes neuchâteloises, sera plus orienté vers tout ce qui est biomédical.

C'est pourquoi la nouvelle d'un développement des activités du géant américain des produits de santé est fort goûtée en terre neuchâteloise. Cette fois, Johnson & Johnson va développer des produits dans le domaine de la médecine sportive, notamment des produits de suture.

L'annonce apporte de l'eau au moulin du parc biomédical des montagnes. De fait, la société, qui emploie plus de 100'000 collaborateurs dans le monde, est déjà présente en pays neuchâtelois avec plus de 500 personnes. Au fil des ans, ce sont six sociétés filles du groupe qui ont été créées.

Un personnel de haut niveau

Elles opèrent dans les secteurs de la neurochirurgie, de l'orthopédie et de la gynécologie. Implantée sur trois sites, deux au Locle et un à Neuchâtel, Johnson & Johnson va donc développer une nouvelle activité qui, dans les deux ans, va permettre de créer 90 emplois.

Les nouvelles activités proviennent d'une filiale, Mitek, qui a son siège au Massachusetts, aux Etats-Unis. Elle fabrique des produits qui sont des combinaisons d'ancrages et de sutures. Ils permettent de réparer, au niveau de nombreuses articulations, des ligaments et des tendons endommagés.

Ces ancrages, précise la société, représentent, pour la médecine du sport, un domaine de croissance extrêmement favorable puisque le potentiel de développement de ce segment de produits est estimé à quelque 20% par année. Et comme les emplois à créer vont faire appel à du personnel de haut niveau, c'est une nouvelle activité à forte valeur ajoutée qui sera ainsi générée.

swissinfo/Eric Othenin-Girard

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?