Navigation

Inondations 2005: une facture extrêmement lourde

Les assureurs contribueront à la réparation des dégâts causés par les inondations. Keystone

En cinq jours, les inondations qui ont ravagé la Suisse ont causé plus de dégâts que durant toute l'année 1999. La facture pourrait atteindre 2 milliards.

Ce contenu a été publié le 31 août 2005 - 21:57

L'Association suisse d'assurances a indiqué mercredi qu'elle rembourserait les victimes privées pour un montant de 805 millions. Une hausse des primes pourrait être envisagée.

Le montant total dû aux sinistres qui ont touché des privés, aux réparations d'infrastructures (rail, route) et au manque à gagner devrait être le double de celui atteint en 1999, une année qui avait pourtant déjà vu des inondations et deux ouragans s'abattre sur le pays.

Président de l'Association Suisse d'Assurances (ASA), Albert Lauper rappelle cependant que la Suisse est l'un des pays les mieux assurés au monde. Des fonds spécifiques sont disponibles pour les cas de catastrophes naturelles.

Pour l'heure, près de 23'000 sinistres ont été annoncés aux assureurs privés. Mais ce n'est pas terminé et le montant de 805 millions devrait encore monter, a déclaré le directeur de l'ASA Lucius Dürr.

«La plus grande part des dommages sera couverte par les assurances, rassure Albert Lauper. Nous sommes conscients de notre responsabilité, nous l'assumerons rapidement et avec professionnalisme.»

«Les milliers de gens qui ont subi des dégâts seront dédommagés, ajoute-t-il. Ils peuvent ainsi s'attaquer à la reconstruction de la Suisse.»

Augmentation des primes?

Le président de l'association n'est pas encore en mesure de dire si les événements de 1998 et les inondations de cet été vont conduire à une augmentation des primes d'assurance.

«Il ne s'agit pas d'un thème qui est actuellement en discussion, indique-t-il. Dans un premier temps, il s'agit de régler les sinistres. Ce n'est qu'ensuite que nous nous demanderons si les primes sont suffisantes ou si elles doivent être augmentées.»

De leur côté, les établissements cantonaux d'assurance incendie – qui assurent les dégâts dus aux incendies et aux catastrophes naturelles dans 19 cantons – estiment qu'ils devront débourser 500 millions de francs.

Cependant, le président de leur association faîtière, Jürg Marty, repousse l'idée d'une augmentation des primes. «Chaque compagnie doit prendre sa décision, dit-il. Mais pénaliser les gens avec des primes plus chères et sélectionner les risques n'est pas une manière de faire.»

«Nous devons pousser les cantons à mettre sur pied des mesures de prévention contre les inondations, poursuit-il. Depuis 1999, beaucoup de ces mesures ont été repoussées à plus tard. Les gens devront bien sûr payer pour cela. Mais cela vaut mieux que de les faire payer au travers de leur police d'assurance.»

Aide des pouvoirs publics

Le canton de Berne, qui a le plus souffert des dernières inondations, a annoncé un montant total des dégâts de190 millions de francs.

L'Union suisse de paysans indique que les inondations ont laissé l'agriculture relativement indemne. Toutefois, les eaux ont détruit des récoltes et du fourrage, provoquant un manque à gagner de 9 millions.

De son côté, la Confédération participera financièrement à la reconstruction des infrastructures publiques. Mais le gouvernement refuse d'articuler des chiffres pour l'heure. Des propositions d'aide aux cantons seront présentées d'ici la mi-novembre.

L'Etat fédéral prendra en charge les frais de reconstruction de routes principales et d'autoroutes endommagées jusqu'à raison des trois quarts des coûts. Une aide sera également accordée aux chemins de fer privés.

Plusieurs collectivités publiques ont par ailleurs décidé mercredi de faire des dons en faveur des régions sinistrées.

Solidarité des Suisses

La Chaîne du Bonheur a pour sa part organisé mercredi une Journée de collecte de fonds pour les victimes des inondations. Plus de 20 millions de francs avaient déjà été récoltés en milieu de soirée.

Vers 21h00, la Chaîne du Bonheur indiquait avoir déjà pratiquement reçu 13 millions de francs. A cette somme, il convient d'ajouter les presque 9 millions récoltés avant même le début de cette journée spéciale.

Appuyée par des programmes spéciaux de SRG SSR idée suisse, la journée a permis de récolter 8,5 millions en Suisse alémanique, 1,5 million en Suisse romande et 500'000 francs au Tessin.

Diverses collectivités publiques se sont associées à cet élan de générosité. Ainsi notamment, le canton de Berne a versé un million et celui d'Argovie 250'000 francs.

swissinfo, Matthew Allen
(Traduction de l'anglais: Olivier Pauchard)

Faits

Les dégâts dus aux récentes inondations pourraient atteindre deux milliards de francs.
C'est deux fois plus que pour toute l'année 1999 qui avait pourtant connu plusieurs inondations et deux ouragans.
23'000 sinistres ont été annoncés aux assureurs privés.
Le canton de Berne – le plus touché – annonce des dommages aux bâtiments pour un total de 190 millions.

End of insertion

En bref

- La Chaîne du Bonheur a organisé mercredi une journée de collection pour des victimes.

- Plus de 20 millions de francs ont été reçus.

- Le record absolu remonte à décembre 2004 avec plus de 200 millions en faveur des victimes du tsunami en Asie.

- Le record suisse remonte à l'automne 2000 avec 74 millions pour les victimes d'intempéries en Valais et au Tessin.

End of insertion
En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?