Navigation

Hockey: irrésistible, Lausanne lorgne sur la LNA!

Lausanne nouveau champion de LNB. Keystone

Euphorique, sans peur et sans merci, Lausanne est le nouveau champion suisse de LNB. Son dernier succès en finale des play-off face à Bienne (6-3) lui ouvre les portes d'un ultime barrage contre le perdant du duel Coire-La Chaux-de-Fonds, pour accéder à la LNA

Ce contenu a été publié le 24 mars 2001 - 10:25

«On la veut, on l'aura, la montée en LNA!» Presque 10'000 spectateurs en folie ont fêté à leur manière le nouvel exploit du Lausanne Hockey-Club face au HC Bienne, qui lui permet de remporter la série 3 manches à 0 et de lorgner sur la LNA avec de réelles ambitions.

Dès jeudi, les Vaudois se mesureront au dernier de LNA dans une série au «best of five». L'équipe de Riccardo Fuhrer ne semble plus à une surprise près et même son déménagement pour la fin de saison à Genève (Malley étant occcupé par les Mondiaux de Curling) ne semble pas lui causer de véritables tourments.

Lausanne a longtemps tremblé avant d'obtenir cette ultime victoire, tant les Biennois ont semblé en mesure de s'imposer sur la glace de Malley, menant au score jusqu'à la 40e minute de jeu et ratant plusieurs occasions nettes de se détacher. C'était sans compter sur les nombreuses pénalités infligées aux visiteurs, au soutien impressionnant des spectateurs et à ce diable de Dmitri Shamolin. Avec le portier Flavio Streit en état de grâce, l'ailier russe s'est à nouveau révélé comme le match-winner, impliqué sur 3 des 4 premiers buts et, surtout, insaisissable pour l'arrière-garde biennoise... Le dernier tiers allait permettre au LHC de se détacher définitivement et de permettre aux Biennois de partir en vacances.

En début de saison, personne, ou presque, n'avait misé un centime sur les chances vaudoises de faire la course en tête, de résister et de dominer ses principaux rivaux. Faites le compte. Face à ses deux plus sérieux rivaux, soit Bienne et Genève-Servette, Lausanne a remporté cette saison 10 de ses 11 parties. Un chiffre révélateur...

L'allégresse s'est longtemps poursuivie sur la glace, les hockeyeurs vaudois revenant notamment flanqués de pancartes, avec des inscriptions destinées au public: «Merci. Notre succès, c'est aussi le vôtre». Réservé et réputé pour sa froideur, le coach Riccardo Fuhrer s'est cette fois-ci laissé emporter par cette folle sarabande. Critiqué à son arrivée à Lausanne, le mentor barbu a, au fil de la saison, su faire taire les sceptiques pour s'imposer et, finalement, dégager l'unanimité autour de sa personne et de ses compétences. Avant de s'en aller à Berne, Riccardo Fuhrer ramènera-t-il le LHC au sein de l'élite?

Jonathan Hirsch

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?