Navigation

Grotte de Goumois : l'organisateur blanchi

Les rescapés de Goumois à l'heure du sauvetage. Keystone Archive

L'incident vécu dans le gouffre de Goumois, en mai dernier, par un groupe d'étudiants zurichois, n'est pas imputable à la société Altamira, organisatrice de l'expédition. C'est ce qu'il ressort d'un rapport hydrologique commandé par la société d'assurances La Mobilière.

Ce contenu a été publié le 21 septembre 2001 - 22:56

Un porte-parole de l'assurance a confirmé vendredi les propos tenus sur l'antenne de la radio alémanique DRS. La «traîtrise» de ce gouffre n'était pas connue en Suisse dans les milieux professionnels, malgré une classification française qui place l'endroit en catégorie de danger 4, a-t-il indiqué.

En outre, aucun incident antérieur n'est connu dans cette grotte. Les responsables d'Altamira ont régulièrement exploré le gouffre de Goumois depuis 1994. En Suisse, ils n'ont fréquenté que des cavernes plus faciles.

Prise en charge

L'assurance est en principe prête à prendre les dommages en charge, a affirmé le porte-parole. Jusqu'ici, seules quelques demandes sont parvenues à la compagnie, qui ne peut pas encore formuler de montant.

Sept étudiants de la Haute école de travail social de Zurich avaient été bloqués trois nuits, du 16 au 19 mai, dans la grotte du Bief-Paroux. Début septembre, la Société suisse de spéléologie a exclu le directeur d'Altamira de ses rangs, ce qui a également entraîné le retrait de l'entreprise.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?