Navigation

Giambattista et ses deux fils

Giandomenico Tiepolo, "La Sainte Famille traverse l'eau". Musée d'art et d'histoire, Genève

Le Musée d'art et d'histoire de Genève présente cent vingt estampes des Tiepolo, père et fils, ainsi que la vingtaine d'oeuvres de l'Egypte ancienne conservées à la Fondation Martin Bodmer.

Ce contenu a été publié le 10 avril 2001 - 10:59

C'est un art tout vibrant, très vivant, que celui des graveurs Giambattista, Giandomenico et Lorenzo Tiepolo, issus de la même famille vénitienne du XVIIIe siècle. Le père Giambattista et ses deux fils donnent dans une poétique empreinte d'humanité et de finesse graphique. La religion chrétienne se marie aux fables païennes, l'allégorie aux scènes de genre.

Le cadet Lorenzo, mort à l'âge de quarante ans, n'est représenté, dans cette manifestation qui compte cent vingt estampes, que par quelques pièces qu'il a pu graver d'après les compositions de son père, notamment ses célèbres et vertigineux plafonds.

Les «tonalités argentées jubilant dans la lumière blonde du papier», selon les mots du commissaire de l'exposition Rainer Mason, se conjuguent agréablement avec l'infinie virtuosité du dessin. Ce qui est remarquable chez les Tiepolo, c'est que cette virtuosité n'enlève rien au pouvoir d'émotion de planches telles que «La Sainte Famille traverse l'eau» (de Giandomenico) ou «La Mort donnant audience» (de Gianbattista). Un ensemble de vues de Venise, elles aussi dues à des graveurs du Settecento, complète cette présentation.

En parallèle, le Musée d'art et d'histoire de Genève propose de découvrir la vingtaine d'antiquités pharaoniques et les papyrus conservés à la Bibliotheca Bodmeriana, alias la Fondation Martin Bodmer, par ailleurs réputée pour ses collections de livres rares et de manuscrits. Cette sélection stricte n'en reflète pas moins près de 3500 ans d'histoire de l'art égyptien. En vedette, outre les merveilleuses inscriptions sur les papyrus, la figure en pied d'un défunt de l'Ancien Empire et une statuette représentant un couple assis du Nouvel Empire.

Laurence Chauvy

Musée d'art et d'histoire (rue Charles-Galland 2, Genève, tél. 022/ 418 26 00). Jusqu'au 26 août.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?