Navigation

Gaby la «princesse» suisse du tir

Gaby Bühlmann en pleine concentration. Keystone

27e de la compétition du tir au pistolet féminin des derniers Jeux olympiques d’Athènes, Gaby Bühlmann n’a peut-être pas tout perdu en Grèce.

Ce contenu a été publié le 07 septembre 2004 - 16:31

Car sa «vista» et sa formation de psychologue du sport ont séduit le Prince Albert de Monaco.

La compétition peut mener à tout. A la fin du concours de tir du premier jour des Jeux, la Bâloise Gaby Bühlmann a eu l’énorme surprise de voir se diriger vers elle le Prince Albert de Monaco.

C’est la tireuse monégasque Fabienne Pasetti qui a fait les présentations. Une poignée de mains, quelques mots et surtout une proposition officielle du Prince pour intégrer la préparation olympique monégasque en vue des Jeux de Pékin en 2008.

Déjà de nombreuses «clientes»

Gaby a 40 ans depuis avril dernier. Elle est psychologue du sport et compte déjà de nombreuses patientes parmi les concurrentes présentes à Athènes.

«Fabienne me connaissait. Elle est la vice-présidente de fédération monégasque de tir et le Prince est le président du comité olympique», explique au téléphone, Gaby Bühlmann.

«Je suppose qu’elle a dû demander au Prince et profiter de sa venue à Athènes pour voir un des trois athlètes de la Principauté pour nous présenter.»

Aucune hésitation

Toujours est-il que Gaby, qui avait terminé la compétition à la 27e place, accepte la proposition sans hésiter.

«Je suis contente car c’est une tireuse qui a pas mal de talent, dit-elle. Mais pour le moment ce n’est encore qu’au stade du projet. Nous allons faire un break de deux mois avant que les préparations pour les compétitions ne reprennent. Ensuite nous verrons. J’ai des problèmes de cervicales régler car j’ai eu deux accidents de voiture cette année et j’ai beaucoup souffert pendant les Jeux.»

De retour à Dortmund où elle habite, Gaby va pouvoir penser sérieusement à la proposition princière après s’être occupée de sa propre santé.

Pour la Suissesse, cette collaboration devrait se faire assez régulièrement. «Peut-être que j’irai à Monaco deux ou trois jours par mois. Mais sans doute que Fabienne viendra à Dortmund aussi. Rien n’est encore vraiment décidé.»

La tireuse qui vient de participer à ses cinquièmes Jeux olympiques ne sait d’ailleurs toujours pas quelle suite donner à sa carrière. Mais elle a tout de même en tête les championnats du monde l’an prochain en ligne de mire.

«Je m’occupe déjà d’une Indienne et d’une Italienne, dit-elle. Je resterai de toutes les façons dans le milieu.»

swissinfo, Dick Deene de retour d’Athènes

Faits

Palmarès :

Une victoire en Coupe du monde
Championnats d’Europe : une médaille d’or, deux médailles d’argent, une médaille de bronze
Meilleures performances aux JO: 8e en 1988 et 9e en 1996

End of insertion

En bref

- Gaby Bühlmann était la plus expérimentée des 100 athlètes suisses qui se sont rendus à Athènes. Il a en effet disputé ses premiers JO il y a 16 ans à Séoul.

- A Athènes Gaby Bühlmann a donc participé à ses cinquièmes Jeux olympiques
Elle a terminé 27e de son concours.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?