Navigation

Football: les espoirs suisses au firmament!

Face à la Russie, Alex Frei s'est une nouvelle fois mis en évidence vendredi. Keystone Archive

Menés 3-1, les moins de 21 ans ont égalisé en Russie, à Ramenskoye (3-3), pour décrocher avec éclat leur billet pour les huitièmes de finale du championnat d'Europe. Une toute grande performance.

Ce contenu a été publié le 05 octobre 2001 - 23:06

Ils l'ont fait! Avec cette rage de vaincre qui a bâti leur récente réputation, les moins de 21 ans ont réussi l'incroyable exploit de se qualifier pour les huitièmes de finale des championnats d'Europe. Une authentique première pour le football suisse.

«Nous avons écrit une page d'histoire dont nous pouvons nous montrer fiers», se réjouit Ricardo Cabanas, l'homme du match avec un certain Alexander Frei. Le grand mérite de la Suisse est d'avoir crû en sa chance. Pour prouver que son invincibilité dans son groupe n'était pas le fruit d'un bienveillant concours de circonstances.

Du grand art

Au bord du gouffre après avoir encaissé trois buts russes en huit minutes en première mi-temps (répondant à l'ouverture du score du Luganais Ludovic Magnin), les hommes de Challandes ont retrouvé leur âme in extremis. Par la grâce de Frei qu'on disait en petite forme. Avec le brio de Cabanas, à court de compétition et qui termine le match dans la douleur.

Le Servettien a provoqué le penalty de l'espoir, transformé par Cabanas (58e minute). Un simple hors-d'œuvre. Bien servi par Keller, Frei torpillait toute la défense russe pour servir sur un plateau Ricardo Cabanas. Qui faisait mouche d'un tir rebondissant juste devant les buts (83e) Du tout grand art

Une belle relève...

A l'heure où l'équipe A broie du noir, la relève laisse entrevoir de belles perspectives. Alex Frei fait déjà partie du cadre de l'équipe de Köbi Kuhn. Ricardo Cabanas (Grasshopper) le rejoindra certainement. Ludovic Magnin, Johan Berisha (Young Boys, premier Kosovar à défendre les couleurs d'une équipe suisse!) ou Reto Zanni (St-Gall) semblent en mesure de faire le grand pas dans un proche avenir...

Cette Suisse qui ne doute de rien sera fixée sur son sort le 10 octobre. A Prague, le tirage lui indiquera son adversaire pour les huitièmes de finale qui se disputeront à mi-novembre. «Nous serons sans pression, mais nous ne voulons pas en rester là», prévient Alex Frei. Pour, qui sait, participer au championnat d'Europe l'été prochain...

Jonathan Hirsch

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?