Navigation

Expo.02, l'album (2): Machine à coudre et parapluie

Armailli sur fond de verdure et de Monolithe swissinfo.ch

A Morat, cité fribourgeoise et plutôt traditionaliste, se dressait le Monolithe de Jean Nouvel. Incongru et beau.

Ce contenu a été publié le 24 décembre 2002 minutes

L'année écoulée a été marquée par Expo.02. Album-souvenir en 12 images étonnantes.

Morat, un matin de mai, celui de la «Journée cantonale fribourgeoise». Sur la hauteur, là où se niche la cité médiévale, un armailli en tenue traditionnelle se promène, seul.

Il est un peu paumé. Il s'attendait à croiser plein de confrères ès pâturages, et ne les a pas encore trouvés. Alors il attend. Et, gentiment, accepte de se laisser photographier, avec en lointain arrière-fond, le Monolithe de Jean Nouvel.

Choc des mots

Jean Nouvel: Architecte français, né le 2 août 1945 à Fumel (Lot-et-Garonne). Parmi ses œuvres, on peut citer l'Institut du Monde arabe à Paris, le nouvel Opéra de Lyon, le Centre des congrès de Tours, la Cité judiciaire de Nantes. Plus près de nous, l'usine Cartier à Villeret, le Centre des congrès et de la culture de Lucerne. Et, désormais, un certain gros cube moratois.

Armailli: «Dans les Préalpes et les Alpes suisses, l'armailli (all. 'Senn') est le chef d'une exploitation fromagère sur l'alpage. Durant l'estivage (mai-septembre/octobre), il la dirige avec peu d'auxiliaires (un adjoint ou «trancheur», un «bouèbe» soit jeune garçon, etc.), mais ce nombre peut atteindre une douzaine de personnes selon la taille de l'exploitation et comprendre trayeurs et bergers», peut-on lire dans le Dictionnaire historique de la Suisse.

Architecture, institut, opéra, culture, congrès, Cartier, Préalpes, Alpes, exploitation fromagère, «bouèbe». Choc des mots, et des univers.

Un armailli sur fond de monolithe rouillé? «Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie», aurait peut-être constaté Lautréamont.

swissinfo/Bernard Léchot

Articles mentionnés

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?