Navigation

Eurofoot: une charte entre l'UEFA et les villes-hôtes

La Coupe qui sera mise en jeu en 2008. Keystone

L'UEFA et les quatre villes-hôtes suisses de l'Euro 08 de football (Genève, Berne, Zurich et Bâle) ont signé mardi à Zurich une charte scellant leur collaboration.

Ce contenu a été publié le 23 janvier 2007 - 16:16

Celle-ci énumère les droits et les obligations de chacun - notamment en matière de publicité -, et règle l'organisation du projet.

A 500 jours du coup d'envoi des Championnats d'Europe 2008 (prévu le 7 juin à Bâle), les sites d'accueil helvétiques de la manifestation et l'Union des associations européennes de football (UEFA) ont posé un nouveau jalon important.

Ce contrat de coopération indique notamment que les quatre villes-hôtes sont responsables de l'accueil des fans, a expliqué Martin Kallen, directeur d'Euro 2008 SA.

En échange, l'UEFA offre à chacune au moins 1,8 million de francs pour les frais, des billets d'entrée aux matches, ainsi que des espaces publicitaires dans les stades.

Les villes se sont montrées satisfaites du résultat des négociations. S'exprimant en leur nom, le maire de Zurich Elmar Ledergerber a déclaré qu'un bon équilibre avait été trouvé.

Cinquante-quatre ans après avoir accueilli la Coupe du Monde, la Suisse sera une nouvelle fois le théâtre d'un événement sportif d'envergure. L'Eurofoot est le troisième événement sportif le plus suivi dans le monde.

Fans-zones et sponsors

Bâle, Berne, Zurich et Genève devront mettre sur pied durant les 23 jours du tournoi des zones avec écrans géants destinées aux supporters, accessibles gratuitement et situées dans des lieux fréquentés.

L'UEFA verse 1,2 million à chaque ville pour ces «espaces pour fans». A cela s'ajoutent 600'000 francs pour les prestations des collectivités publiques à Genève, Berne et Zurich, qui accueillent chacune trois matches.

Pour Bâle, où six parties seront disputées, cette somme montera à 1 million. L'UEFA met en outre à disposition des espaces publicitaires dans les stades, et des périodes de retransmission télévisée.

Chacun des sites d'accueil peut aussi engager au maximum quatre sponsors locaux. L'UEFA jouit d'un droit prioritaire sur l'acquisition, aux tarifs habituels, des espaces publicitaires publics appartenant à la ville.

Logo et vidéo

Les quatre villes pourront exploiter à leurs propres fins un logo combiné, portant la mention «Euro 2008». Pour Genève, c'est l'image du jet d'eau qui a été retenue.

Un clip vidéo de 20 secondes présentera la ville hôte lors de la diffusion internationale des 15 matches qui se dérouleront en Suisse.

La ville disposera également d'un panneau publicitaire central à l'intérieur du stade, d'une page dans le programme officiel du tournoi et d'un espace sur la toile de fond de la salle de la conférence de presse.

La tournée du trophée organisée par l'UEFA dans les pays organisateurs fera étape dans chacun des sites d'accueil. Par ailleurs, 750 billets d'entrée par rencontre sont réservés aux habitants des villes hôtes.

swissinfo et les agences

Faits

Les Championnats d'Europe de football 2008, se tiendront en Suisse et en Autriche du 7 au 29 juin.
La Suisse attend entre 1 et 3,2 millions de visiteurs, espère 700'000 nuitées supplémentaires et plus de 300 millions de francs de retombées économiques
15'000 soldats seront à disposition pour l'organisation du tournoi. En matière de sécurité aérienne, le gouvernement a signé un accord avec l'Allemagne qui doit encore être ratifié par le parlement. La France et la Suisse ont réactivé l'accord signé en 2003 à l'occasion du G8 à Genève.

End of insertion

Les coûts de l'Euro

La contribution de la Confédération à l'Euro 2008 se monte actuellement à 82,5 millions. En 2002, le gouvernement la chiffrait encore à 3,2 millions

La Confédération paie 35,7 millions pour la sécurité, 10,8 pour l'aménagement des stades, 7 millions pour la direction du projet, 4 millions pour les transports publics et 5 millions pour la promotion du sport. Elle verse également 10 millions comme réserve et autant pour les publicités.

La contribution des pouvoirs publics est contestée à Genève, où un comité a promis de s'opposer à toute demande de crédit du canton qui dépasserait un million de francs.

Les coûts totaux de la manifestation s'élèvent jusqu'à présent à 182,1 millions de francs mais sont encore susceptibles d'augmenter.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?