Navigation

Euro 2008: Adolf Ogi défend un ticket Suisse-Autriche

Adolf Ogi (à droite) en compagnie du Chancelier allemand Gerhard Schroeder, lors du congrès de la FIFA à Zurich. Keystone

Des pourparlers entre les deux fédérations pour l'organisation de la phase finale de l'Euro 2008 de football se sont déroulés à Vienne en décembre. Adolf Ogi, en visite privée en Autriche dimanche, tente d'apporter une pierre politique

Ce contenu a été publié le 17 décembre 2000 - 10:33

Tout auréolé de l'Ordre olympique d'or - distinction honorifique décernée à titre exceptionnel à des personnalités en reconnaissance de leurs mérites pour la cause du sport mondial - Adolf Ogi est arrivé dimanche en Autriche pour une visite privée.

Invité par le chef des sports de la télévision autrichienne (ORF), il assistera à un gala où il rencontrera nombre de personnalités éminentes du sport. Et notamment Beppo Mauhart, président de l'association de football autrichienne.

Ami intime du Conseiller fédéral Adolf Ogi - également président de l'Association suisse de football (ASF) -, Beppo Mauhart est à l'origine de cette candidature commune dont l'idée s'est finalisée lors du dernier congrès de la FIFA à Zurich.

Depuis, des contacts ont donc eu lieu entre les fédérations de chaque nation. L'ASF est d'ailleurs la responsable principale de ce projet.

Au niveau politique - une décision de principe du gouvernement autrichien est toujours attendue - le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports est à même d'apporter sa contribution.

A l'origine de plusieurs révolutions et tentatives de structurations du monde sportif en Suisse, Adolf Ogi se trouve être l'ambassadeur idéal. Sa rencontre avec Thomas Klestil pourrait s'avérer déterminante.

Pierre Benoît, chef de la communication de l'ASF espère que l'intervention d'Adolf Ogi portera ses fruits. «En Autriche les stades de football doivent encore être rénovés pour accueillir une telle manifestation» explique-t-il.

En Suisse, quatre nouveaux stades - Bâle, Genève, Berne et Zurich - devraient avoir vu le jour en 2008.

Mathias Froidevaux

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?